/news/transports
Navigation

Les demandes de dépannage en baisse sur les routes au Bas-Saint-Laurent

Coup d'oeil sur cet article

Les mesures de confinement, jumelées à une météo exceptionnellement clémente en ce mois de janvier, provoquent une diminution significative des demandes de dépannage de véhicules au Bas-Saint-Laurent.

L'hiver a débuté avec le deuxième mois de décembre le plus chaud jamais enregistré et le mois de janvier se poursuit sur la même lancée.

Normalement, la moyenne des températures atteint -15 degrés Celsius la nuit et -8 le jour à Mont-Joli en janvier. Cependant, depuis le 1er janvier 2021, le mercure a baissé sous la barre des -10 °C à une seule reprise.

Les précipitations de neige sont aussi très faibles. En date du 12 janvier, on enregistrait environ 2 centimètres de neige au sol dans le secteur de Mont-Joli, alors que la moyenne est normalement de 20 à 30 centimètres.

Cette météo clémente, jumelée au couvre-feu et au confinement, fait en sorte qu'il y a très peu de gens sur les routes, ce qui fait baisser drastiquement les demandes de remorquages.

Tony D'Anjou, le copropriétaire de Remorquage Provincial Jacques D'Anjou, connait habituellement son temps de l'année le plus achalandé. «C'est toujours entre 100 et 150 appels par jour, des fois ça monte jusqu'a 300 appels dans les périodes immenses, mais je ne crois pas qu'on va voir ça cette année, on roule présentement à 25 appels par jour», a-t-il avancé.

La situation pourrait changer dans les prochains jours puisqu'un système dépressionnaire pourrait laisser plusieurs centimètres de neige dans l'Est-du-Québec.