/news/politics
Navigation

Québec accorde 55 millions $ pour le projet du terminal de Contrecœur

Québec accorde 55 millions $ pour le projet du terminal de Contrecœur
PHOTO D'ARCHIVES, AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 55 millions $ pour le projet de terminal du Port de Montréal à Contrecœur en Montérégie.

Cette somme servira à réaliser la phase de démarrage du projet et permettra d'entreprendre des travaux de préparation et de terrassement du site ainsi que la construction d'une barrière visuelle et sonore.

C’est ce qu’ont annoncé mardi la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie, François Bonnardel, et le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel

L'ensemble des coûts pour cette phase est évalué à 111 millions $ et le reste du montant, 56 millions $, sera investi par l'Administration portuaire de Montréal.

« Le projet du terminal de conteneurs à Contrecœur répond à une volonté claire de croissance en ce qui a trait au transport des marchandises sur le fleuve Saint-Laurent », indique le gouvernement du Québec dans un communiqué publié mardi.

À terme, le projet de terminal à Contrecoeur doit permettre la création de 1 000 emplois lors de son exploitation.

Le coût total du projet est estimé entre 750 millions $ et 950 millions $.

Le Centre québécois du droit de l’environnement (CQDE) et la Société pour la nature et les parcs (SNAP Québec) ont toutefois exprimé leur « inquiétude » à la suite de l’annonce de Québec.

«Il est inquiétant de voir des décideurs politiques soutenir financièrement un projet dont l’évaluation environnementale n’est pas encore finalisée et qui se trouve concerné par une poursuite afin d’assurer le respect de nos lois en vigueur», affirment les deux organisations dans un communiqué.

Le projet de terminal à Contrecoeur entraînerait la destruction d’éléments de l’habitat essentiel du chevalier cuivré, une espèce de poisson inscrite comme espèce en voie de disparition à la Loi sur les espèces en péril, font-ils valoir.

En fonction des développements dans ce dossier, les deux organisations disent ne pas exclure de recourir à des moyens juridiques afin d’assurer la protection des espèces en péril.