/news/currentevents
Navigation

Deux Iraniens vivant en Ontario accusés pour avoir tenté d’exporter des marchandises en Iran

Bloc Justice
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Deux ressortissants iraniens vivant en Ontario ont été accusés aux États-Unis pour avoir tenté d’exporter des produits en Iran, une violation des sanctions imposées à ce pays par le gouvernement américain. 

Selon un communiqué du département américain de la Justice publié mardi, Arash Yousefi Jam a été mis derrière les barreaux par les États-Unis le 23 décembre dernier. Ameni Yousefi Jam, 33 ans, qui est lui aussi résident de l’Ontario, est également accusé, mais les autorités américaines n’ont pas annoncé son arrestation.

Les deux Iraniens sont accusés de complot en vue de faire passer des marchandises en provenance des États-Unis et de complot en vue de se livrer à du blanchiment d'argent international.

Ils auraient «conspiré pour exporter des équipements de fabrication américaine très sophistiqués et d'autres articles fabriqués aux États-Unis dans les bras des Iraniens», a indiqué le procureur américain Matthew Schneider.

Ils auraient tenté d’expédier en Iran, via les Émirats arabes unis, des composantes électroniques, des vilebrequins de chemin de fer et divers autres articles. Pour ce faire, ils auraient fourni des «informations fausses et trompeuses» sur les utilisations finales de ces marchandises aux États-Unis.

«Les accusés ont trompé des entreprises américaines, ont obtenu des articles illégalement aux États-Unis et les ont transbordés via les Émirats arabes unis vers l'Iran, en violation des lois des États-Unis», a dit John Demers, procureur général adjoint chargé de la sécurité nationale.

Soulignons qu’un autre suspect, Abdollah Momeni Roustani, qui habite en Iran, a également été inculpé.

Les trois hommes risquent jusqu'à 25 ans d'emprisonnement ainsi que des amendes totales de 750 000$ s'ils sont reconnus coupables.