/sports/racing
Navigation

Le début d’une nouvelle ère pour Aston Martin

BRITAIN-ROYALS
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Depuis le début de l’année, Racing Point a officiellement laissé la place à Aston Martin, permettant à l’écurie de Formule 1 de Lance Stroll de mettre derrière elle pour de bon une période de transition difficile marquée par de gros ennuis financiers. 

En 2018, Lawrence Stroll a en effet racheté l’écurie Force India, qui venait de se placer sous administration judiciaire au Royaume-Uni, un processus semblable à la protection de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité au Canada.

Malgré cela, l’équipe a continué d’offrir des résultats probants pendant que Lawrence mettait son plan en place, terminant au quatrième rang chez les constructeurs en 2020. Une position de tête de Lance et une victoire de Sergio Perez ont notamment marqué la saison.

«Toutes les personnes impliquées devraient être extrêmement fières de cette réalisation et je pense que cela démontre que, bien qu'il s'agisse d'un nouveau nom et d'une nouvelle identité d'équipe, nous avons conservé la solide colonne vertébrale qui nous a guidés à travers des moments difficiles», a d’ailleurs indiqué le directeur Otmar Szafnauer, mercredi, dans un communiqué.

Efficacité

En vertu de la nouvelle association avec Aston Martin, l’écurie de Silverstone en sera à une sixième identité depuis sa création en 1991 sous le nom de Jordan. Elle est ensuite devenue Midland, Spyker, Force India, puis Racing Point.

En 30 ans, l’organisation a remporté cinq courses et accumulé 29 podiums, sans jamais profiter d’un budget pouvant rivaliser avec les grandes équipes. Elle pourra maintenant compter sur de nouveaux investissements, mais Szafnauer souhaite malgré tout conserver cette efficacité.

«[Représenter Aston Martin] peut sembler intimidant, mais nous sommes en Formule 1 depuis 30 ans et nous avons remporté des épreuves en cours de route, souvent contre toute attente. Nous avons acquis une réputation bien méritée en surpassant les attentes. Nous sommes donc convaincus que nous pouvons faire la fierté du nom Aston Martin dès le départ.»

Sur la piste, l’équipe britannique comptera sur le quadruple champion du monde Sebastian Vettel et sur Lance Stroll pour continuer à engranger les bons résultats. Cette perspective est «très excitante» pour Szafnauer.

«Nous sommes ravis de notre duo. C'est le mélange idéal d'expérience, de savoir-faire gagnant et de talent brut.»