/sports/others
Navigation

Premier Tech devient aussi copropriétaire d’Astana

L’entreprise de Rivière-du-Loup partagera la direction de l’équipe cycliste

Astana Training Camp, Calpe 2018
Photo AFP L’entreprise québécoise Premier Tech est maintenant copropriétaire de l’équipe cycliste Astana. En photo, Hugo Houle.

Coup d'oeil sur cet article

L’entreprise Premier Tech de Rivière-du-Loup ne sera pas simplement commanditaire de l’équipe cycliste Astana du Québécois Hugo Houle.

Après une première annonce en novembre, la multinationale a précisé hier qu’elle serait désormais copropriétaire de la formation du circuit UCI World Tour, en parts égales avec le Kazakhstan.

Le Québécois Jean Bélanger, président et chef de la direction de Premier Tech, va assumer un rôle beaucoup plus important dans la gestion et l’orientation de l’équipe pour les années à venir. 

« C’était intimement lié même si ce n’était pas une condition obligatoire. En plus de la visibilité de notre nom, on veut s’assurer d’avoir plus à dire. On partage ensemble la direction de l’équipe et les grandes décisions. Ce n’est pas une petite expérience pour un an ou deux » explique M. Bélanger. 

Passionné de cyclisme, ce dernier parle d’une étape de plus dans son programme de commandite sportive et d’un engagement à long terme. En 2020, le budget total de l’équipe Astana était évalué à plus de 17 millions d’euros, soit plus de 26 millions de dollars canadiens. En 2018, l’équipe avait affirmé connaître des problèmes financiers. 

Une stabilité

« On veut planifier à plus long terme et amener de la stabilité », confirme le nouveau dirigeant.

Contrairement à plusieurs autres sports, une équipe cycliste comme Astana n’a pas de réelle valeur. C’est plutôt la licence World Tour qui est rare et très recherchée. Premier Tech met donc la main sur cette précieuse licence, du moins en partie. Le plateau du groupe World Tour 2021 comprend un total de 19 équipes masculines.

Ce changement pourrait amener d’autres cyclistes canadiens chez Astana, de même que du personnel de soutien plus local. La situation critique du cyclisme en Amérique du Nord depuis la pandémie fait mal à la relève qui n’a plus d’équipe ni d’épreuve pour se développer. Même en Europe, les annulations d’épreuves s’enchaînent depuis quelques semaines, ce qui crée beaucoup d’incertitudes pour les coureurs.

Soutenir la relève

« On veut beaucoup plus de présence canadienne et québécoise. On pense aussi à la création d’une équipe continentale éventuellement », termine M. Bélanger. 

Le chiffre d’affaires de la société Premier Tech, présente dans 27 pays, était de 882,7 millions $ en 2019. 

Outre Hugo Houle, Astana alignera le Canadien Ben Perry. Steve Bauer sera aussi directeur sportif. « Je suis très content de voir Premier Tech comme actionnaire de l’équipe. C’est une super nouvelle pour le cyclisme canadien », a commenté Hugo Houle hier.

Ailleurs, l’équipe Israel Start-Up Nation, également en World Tour, est la copropriété de l’homme d’affaires montréalais Sylvan Adams.