/news/coronavirus
Navigation

Couvre-feu: moins d'enfants aux urgences pendant la nuit

GEN-CHU-SAINTE-JUSTINE
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les médecins des hôpitaux pour enfants sont inquiets depuis le début du couvre-feu, car ils remarquent que des parents hésitent à se rendre aux urgences, alors qu'ils devraient le faire pour leur enfant blessé ou très malade. 

Il semble que les parents retardent la visite au centre hospitalier de peur de se faire interpeller par les policiers. Pourtant, les urgences font partie des exceptions qui permettent aux Québécois d’être à l’extérieur même après 20h.

De plus, lorsque les parents quittent l’hôpital, ils se voient remettre une lettre qui confirme qu’ils se sont bel et bien présentés aux urgences de l’hôpital pédiatrique.

«Après 20h, on a beaucoup moins de patients et on a constaté qu’on a des patients qui arrivent le lendemain avec des maladies qui n’auraient pas dû attendre toute la nuit», a expliqué le Dr Antonio D'Angelo du CHU Sainte-Justine.

Le chef des urgences dit avoir vu des cas de fractures, de dislocations ou de lacérations qui ont trop tardé.

Le même phénomène est observé à l'Hôpital de Montréal pour enfants.

« [Il y a] des patients avec des difficultés respiratoires qui devraient se présenter plus rapidement, mais des parents hésitent parce qu’ils ont peur du couvre-feu. Les bébés qui font de la fièvre devraient venir tout de suite pour consulter, mais malheureusement les parents attendent plus longtemps», a constaté Sylvie Lévesque infirmière gestionnaire.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres