/investigations/health
Navigation

Fini la prime aux chirurgiens pour arriver à l’heure

Coup d'oeil sur cet article

La prime de 110 $ versée aux chirurgiens qui se présentent pour une opération avant huit heures du matin sera bientôt chose du passé.

Dès lundi prochain, la « prime d’assiduité » ne pourra plus être facturée par les spécialistes comme c’est le cas depuis 2011. 

« À l’époque, il arrivait souvent que des chirurgiens arrivaient à neuf heures et ça retardait le bloc opératoire », indique le directeur général de l’Institut de la pertinence des actes médicaux (IPAM), Jean-François Foisy.

Ce montant avait été négocié par l’ancien président de la Fédération des médecins spécialistes, Gaétan Barrette et l’ex-ministre de la Santé, Yves Bolduc.

Les anesthésistes aussi

En 2018, notre Bureau d’enquête avait révélé que la RAMQ avait versé 41 M$ sur trois ans pour cette prime. Plusieurs infirmières et même des médecins spécialistes s’étaient indignés.

La somme est versée au chirurgien si l’anesthésiste prend en charge le patient avant huit heures le matin.

Ces derniers ont aussi droit à une prime d’assiduité qui sera abolie.

Seule exception, les chirurgiens pourront continuer à facturer 22,15 $ par tranche de 15 minutes pour les interventions entre 17 et 19 heures. Auparavant, ils pouvaient facturer dès 15 heures.

Cette somme s’ajoute au montant facturé pour la chirurgie elle-même. 

La fin de la prime d’assiduité est l’une des premières mesures prises par l’Institut de la pertinence créé à la suite de l’entente sur la rémunération entre Québec et la FMSQ en 2019. 

L’argent économisé devra notamment servir à améliorer l’accès à la médecine spécialisée.

Sinusites

En plus de l’abrogation de la prime d’assiduité, une autre mesure entrera en vigueur lundi.

Il ne sera plus possible de facturer des radiographies pour des patients soupçonnés de faire une sinusite. 

« Ce type d’examen n’existera plus. On veut éliminer les examens à faible valeur ajoutée », indique Jean-François Foisy. 

D’ici 2023, l’Institut devra avoir identifié 240 M$ en « pertinence » dans la facturation des médecins spécialistes.