/news/provincial
Navigation

La Ville de Québec reporte à son tour la date limite pour les paiements de taxes

La Ville de Québec reporte à son tour la date limite pour les paiements de taxes
Photo d'archives Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

Après la Ville de Montréal, la Ville de Québec a annoncé à son tour, jeudi, qu’elle reporte la date limite pour les paiements de taxes municipales en 2021 pour donner un coup de pouce aux contribuables affectés par la pandémie.

• À lire aussi: Taxes municipales: l'opposition demande à Labeaume d’imiter Montréal

• À lire aussi: Report des dates limites du paiement des taxes municipales à Montréal

Les pressions se faisaient fortes depuis quelques jours. Des commerçants, des restaurateurs et des hôteliers, ainsi que les partis d’opposition demandaient à l’administration Labeaume d’offrir aux contribuables les mêmes assouplissements qu’en 2020, en raison de la crise sanitaire. 

Le premier versement, dû le 3 mars, pourra donc être effectué sans frais ni intérêts trois mois plus tard, le 3 juin, si les contribuables le désirent. Le maire Régis Labeaume précise que les gens ont la possibilité de reporter leurs paiements, mais rien ne les oblige à le faire. En 2020, 50% des contribuables ont d’ailleurs payé leurs taxes aux dates prévues à l’origine, a-t-il rappelé, malgré les assouplissements offerts.  

La date limite pour le versement du 3 mai est quant à elle reportée au 3 août. Celui du 5 juillet est repoussé au 15 septembre, alors que celui du 3 septembre pourra être acquitté le 15 novembre. La décision a été entérinée par le comité exécutif à l’occasion de la toute première rencontre de l’année.  

Les fonds nécessaires pour financer cet assouplissement – environ 2 M$ –  avaient déjà été budgétés en décembre dernier, a indiqué le maire de Québec. Il a une fois de plus invité ceux qui éprouveront des difficultés de paiement à contacter la Ville pour «prendre des arrangements» au besoin. L’an dernier, sur 170 000 «payeurs de taxes», 288 l’ont fait, incluant 18 commerces. 

Rues piétonnes de retour

Le maire Labeaume a également confirmé le retour des rues piétonnes, l’été prochain, et la réduction significative du coût du permis pour les terrasses des restaurateurs à 50$. «Nous allons reproduire le même modèle. Toutes les sociétés de développement commercial ou les regroupements de marchands qui veulent des rues piétonnes les auront, à leurs conditions, si tant est que la sécurité est assurée.»  

La Ville prévoit aussi de mettre en place sous peu une cinquantaine de zones de stationnement temporaire de 15 minutes additionnelles pour la cueillette de repas et de colis sur les rues commerciales.  

Annonce sous peu à Lévis

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, s’est également dit ouvert, jeudi, à reporter l’échéance des paiements de taxes de quelques mois. Il fera une annonce la semaine prochaine, mais son idée semble déjà faite. «En principe, on va certainement aller de l’avant pour les accommoder. C’est sûr et certain qu’on va regarder de très près la situation et on va être prêts à agir pour appuyer nos commerçants», a-t-il déclaré, rappelant que tous les contribuables pouvaient déjà payer leurs taxes en douze versements, sans frais ni intérêts.  

Les maires de Saint-Augustin-de-Desmaures et de L’Ancienne-Lorette ont également confirmé au Journal, en fin de journée, qu’ils avaient l’intention d’offrir des allègements similaires à leurs citoyens. Les détails seront confirmés lors des prochaines séances de leur conseil municipal.