/world/pacificasia
Navigation

La Chine va donner un million de doses de vaccin au Cambodge

Coup d'oeil sur cet article

La Chine va «aider» le Cambodge en lui donnant un million de doses de son vaccin Sinovac contre la COVID-19, a annoncé vendredi le premier ministre du royaume, Hun Sen.

«La Chine amie va nous aider avec un million de doses», a dit le dirigeant dans un message audio publié sur sa page Facebook. «Pour éviter que la nation et le peuple ne soient infectés par ce virus mortel, nous devons utiliser des vaccins qui ont déjà été utilisés sur les dirigeants chinois et des millions de personnes... Nous ne pouvons plus attendre.»

Les premières personnes à recevoir l’injection seront des agents de santé de première ligne, des enseignants, des soldats, les gardes du corps du premier ministre et des fonctionnaires dans l’entourage du roi, a-t-il précisé.

Le Cambodge est depuis longtemps un allié fidèle de Pékin, recevant des milliards de dollars de prêts bonifiés et d’investissements de la Chine.

Alors que de nombreux pays ont réagi au début de la pandémie en fermant leurs frontières aux voyageurs chinois, Hun Sen s’y est refusé et s’est même rendu à Pékin pour rencontrer le président Xi Jinping en signe de solidarité.

Le CoronaVac de Sinovac a été déployé en Turquie vendredi, après que des tests ont montré qu’il était efficace à 91,25%.

Mais des essais plus poussés au Brésil ont démontré un taux d’efficacité d’environ 50%, bien inférieur à ceux des vaccins concurrents de Moderna, de Pfizer-BioNTech et d'AstraZeneca/Oxford.

Un troisième essai du vaccin chinois, mené en Indonésie — où les autorités ont lancé cette semaine une campagne de vaccination de masse avec des injections de CoronaVac —, a montré une efficacité de 65,3%.

Jusqu’à présent, le Cambodge a semblé épargné par la pandémie, enregistrant officiellement 436 cas seulement. Les experts affirment toutefois que les chiffres peu élevés sont probablement dus à un manque de tests.

Pékin a également proposé d’aider un autre pays de la région, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi ayant promis cette semaine de fournir 300 000 doses à la Birmanie.