/news/society
Navigation

Le nombre de fermes au Québec augmente, une première depuis des décennies

Coup d'oeil sur cet article

Le nombre de fermes a augmenté pour la première fois depuis des décennies au Québec. Des données du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) révèlent que la province a gagné 87 fermes en 2020.

Selon le MAPAQ, 1163 nouvelles exploitations ont été enregistrées en 2020, ce qui surpasse les 1076 entreprises agricoles qui ont plutôt mis la clé sous la porte.

Entre 1996 et 2016, la province a perdu plus de 7000 fermes, selon les données de Statistique Canada. La diminution du nombre de fermes a toutefois ralenti dans les dernières années. «On avait vu cette augmentation venir puisque le nombre de fermes se maintenait depuis quelques années», a souligné le président de l'Union des producteurs agricoles (UPA) du Québec, Marcel Groleau.

Chez bien des nouveaux agriculteurs, ce sont les fermes à plus petite échelle qui ont la cote.

«Les fermiers de famille, l'agriculture de proximité, la transformation alimentaire sur la ferme, ce sont tous des facteurs qui expliquent l'augmentation que l'on a observée l'an dernier», a ajouté M. Groleau.

Dans l'Est-du-Québec, c'est le Bas-Saint-Laurent qui a connu l'augmentation la plus importante avec une hausse de 12 fermes sur son territoire.

La Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine ne sont pas en reste, avec 9 fermes de plus qu'en 2019. «On a de l'espace, des terres disponibles, abordables, et on est prêts à en prendre encore des centaines, des nouveaux agriculteurs», a lancé la directrice de l'UPA de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Michèle Poirier, précisant que la production maraîchère est celle qui attire le plus de nouveaux agriculteurs.

Selon l'UPA, il devrait encore y avoir des augmentations dans les années à venir en raison de l'intérêt grandissant pour l'autonomie alimentaire.