/opinion/columnists
Navigation

À bout de patience... à court de solutions?

Coup d'oeil sur cet article

Comme tout le monde, François Legault et Justin Trudeau regardent ceux qui partent dans le Sud se faire dorer au soleil en grinçant des dents.

À bout de patience, le premier ministre du Québec a demandé à son homologue fédéral d’interdire tous les voyages non essentiels

Idéalement, ce serait fait avant la semaine de relâche. 

À Ottawa, on se creuse les méninges pour savoir comment procéder. L’émergence de nouvelles souches de la COVID-19 pourrait lui donner des arguments (légaux ?) pour serrer la vis aux voyageurs.

Le gouvernement Legault est bien conscient de la complexité de la tâche.

On imagine déjà la bataille juridique que serait susceptible d’entraîner la décision d’interdire aux Canadiens de sortir du pays.  

D’abord, comment définit-on un voyage « essentiel »? Pas simple.  

La preuve ? François Legault a complètement absous son député Youri Chassin, hier.  

Ce dernier s’est déplacé au Pérou durant le temps des Fêtes pour rejoindre son conjoint, qui est en processus d’immigration pour venir s’installer au Canada. 

« Essentiel », a jugé M. Legault.

Pourtant, d’autres élus d’un peu partout au pays ont subi les conséquences d’une escapade à l’étranger. 

Réactif

En vérité, le gouvernement Legault souhaite avant tout qu’Ottawa trouve une façon d’interdire les déplacements dans les destinations soleil pendant quelques semaines. 

Il n’a pas pu compter jusqu’à présent sur les voyagistes qui crient famine et proposent des offres alléchantes. Ni sur la très vaste majorité des pays du monde, qui n’ont pas fermé leurs frontières aux étrangers, contrairement à nous, et qui sont bien contents d’accueillir nos dollars.

Le gouvernement Trudeau est en principe d’accord avec Québec, mais il est toujours en réflexion sur la meilleure façon de freiner davantage les ardeurs des voyageurs. Le premier ministre se fait avare de détail.

Et c’est un peu ça le problème ; Ottawa est souvent à la remorque lorsqu’il est question de la frontière.