/news/politics
Navigation

La relance verte de Joe Biden pourrait bénéficier à la Mauricie

Coup d'oeil sur cet article

L'arrivée de Joe Biden à la présidence des États-Unis pourrait amener de l'eau au moulin à plusieurs entreprises de la Mauricie et du Centre-du-Québec parce que son plan de relance économique mise sur l'énergie verte.

Autobus électriques, éoliennes, bornes de recharge, batteries au lithium: plusieurs entreprises en énergie verte en Mauricie et au Centre-du-Québec pourraient collaborer à la relance économique américaine sous Joe Biden.

Marmen, par exemple, doit participer au plus grand projet d'énergie renouvelable aux États-Unis.

«Le processus au niveau des permis des éoliennes offshore va être facilité, c'est définitif», a expliqué mercredi Vincent Trudel, vice-président à l'exploitation chez Marmen.

AddÉnergie, dont l'usine de fabrication de bornes de recharge électrique est située à Shawinigan, espère aussi pouvoir percer le marché américain.

«Je crois que M. Biden et son gouvernement, c'est un catalyseur», a dit Louis Tremblay, président et chef de la direction d'AddÉnergie, en entrevue avec TVA Nouvelles.

Même si l'arrivée de Joe Biden est bien reçue, les guerres commerciales ne cesseront pas du jour au lendemain.

«Avec M. Biden, c'est certain que les conflits commerciaux ne vont pas cesser, mais ça va se faire sur des bases plus prévisibles», a expliqué le professeur en économie de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) Frédéric Laurin.

«À tout le moins, il va annoncer à l'avance ses couleurs, va nous présenter un peu c'est quoi son plan de match, et n'y dérogera pas», commente pour sa part Yves Lacroix, président-directeur général de FAB3R.