/opinion/columnists
Navigation

Ça prend quoi pour qu’on te juge dangereux?

Coup d'oeil sur cet article

Donc, si je comprends bien, on a arrêté un homme qui avait de sérieux problèmes de santé mentale, qui avait menacé des membres de sa famille, qui était en possession d’une arme semi-automatique chargée à bloc et de 1000 munitions, qui avait fabriqué 13 bombes artisanales toutes en état de marche...

Et on l’a renvoyé chez lui ? C’est bien ça, je ne me trompe pas ?

UN HOBBY ?

Comme m’a demandé Vincent Dessureault hier à QUB radio : « Ça prend quoi pour qu’on décide de te garder en dedans parce que tu représentes un danger ? »

Il faut que tu aies fabriqué 14 bombes, j’imagine...

Quatorze, on te garde. Treize, on te laisse aller...

C’est considéré comme un hobby. Comme collectionner des timbres. 

Après ça, on se demande pourquoi des gens souffrant de troubles mentaux finissent par tuer des membres de leur famille, comme ce gars de 23 ans qui a poignardé à mort sa mère de 49 ans, il y a quelques jours, sur le Plateau Mont-Royal.

Duh !!!!

Le complotiste de Louiseville était armé jusqu’aux dents, il croyait parler aux extraterrestres, il voulait fuir dans le bois avec son fils... et on l’a relâché ! 

En disant qu’il était « apte à comparaître » !

Cibole, ça prend quoi pour qu’on te juge dangereux et pas bien dans ta tête ?

Des cadavres dans ton congélateur ?

« Ne craignez rien, on le tient à l’œil, a-t-on dit. Il doit respecter des conditions... »

Ben tiens.

Connaissez-vous le nombre d’hommes violents qu’on « tenait à l’œil » et qui « devaient respecter des conditions » mais qui ont quand même fini par tuer leur ex et/ou leurs enfants ?

Je m’excuse, je respecte beaucoup les membres des forces de l’ordre, mais un policier qui dit : « Ne vous inquiétez pas, on le surveille », c’est comme un transporteur aérien qui dit : « On va te rembourser »...

UNE PROSTITUÉE, C’EST OK

Parlant d’hommes violents...

Le comité d’enquête chargé de faire la lumière sur le meurtre sordide de Marylène Levesque nous a confirmé que le désaxé qui l’a tuée dans un hôtel de Sainte-Foy avait obtenu la permission de fréquenter des travailleuses du sexe !

Le gars venait de passer 15 ans en prison pour le meurtre de sa conjointe, il avait un lourd passé de violence envers les femmes...

Et on l’a laissé voir des prostituées ?

Sous prétexte qu’il faut bien « que le corps exulte », comme chantait Brel ?

Coudonc, ça prend quoi pour devenir agent de libération conditionnelle ?

C’est comme si on disait que la vie d’une prostituée ne valait pas grand-chose...

« Il ne peut pas rencontrer des femmes ordinaires, il est beaucoup trop dangereux pour ça, mais une professionnelle ? Bof, pas de problème...

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

« De toute façon, si le gars s’énerve, elle va appeler son pimp, alors... »

Notre société, que dis-je, notre civilisation au grand complet est basée sur une seule et unique chose.

La confiance dans nos institutions.

Enlève ça, et tout tombe. Tu te retrouves avec des gars déguisés en Vikings qui prennent d’assaut le Parlement ou le Capitole. 

Quand vous lisez ce genre d’histoires, ça vous donne confiance dans le système de justice, vous ? 

Vous vous dites que votre sort est entre bonnes mains ?