/sports/hockey
Navigation

Les Saguenéens ont le meilleur du Drakkar

Lucas Fitzpatrick a permis au Drakkar de rester dans le match grâce à une solide performance.
Photo Roger Gagnon Lucas Fitzpatrick a permis au Drakkar de rester dans le match grâce à une solide performance.

Coup d'oeil sur cet article

Les Sags qui affrontaient le Drakkar de Baie-Comeau, dimanche après-midi, au Centre Georges-Vézina, ont remporté le match par la marque de 3-2 en fusillade. Ils ont offert une 500e victoire en carrière à leur entraîneur-chef.

Aucune des deux équipes n’a pu percer la garde du gardien adverse en première période. Les hommes de Yanick Jean ont tout de même été dominants. Après à peine six minutes d'écoulées au tableau, les Sags avaient déjà tiré 10 fois sur le gardien Fitzpatrick.

Lors du premier vingt, le cerbère du Drakkar a été solide devant le filet en bloquant les 22 lancers des Saguenéens. Les Bleuets ont profité de trois avantages numériques, mais ils ont continué sur leur lancée infructueuse. «Il y a des joueurs qui ne sont pas habitués de jouer ensemble en avantage numérique. C’est tout à fait normal qu’on ne soit pas nécessairement bien rodés», a souligné l’entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, qui croit que ses joueurs avaient une meilleure exécution que vendredi.

Un premier but pour Kaslik

Matej Kaslik est venu inscrire les Sags au tableau lors de la période médiane. Le Slovaque a marqué son premier but dans le circuit Courteau à l’aide d’une passe de son capitaine qui se trouvait derrière le filet.

Les Saguenéens, qui avaient été impeccables en première période, ont offert trois attaques à cinq à la troupe de Jean-François Grégoire lors du deuxième vingt. Le Drakkar a, tout comme les Sags, été incapable d’en profiter. Andrew Belchamber, acquis pendant la période de transaction, est finalement venu créer l’égalité lors du dernier vingt en surprenant un Litvinov pas très en demande.

Le match n’est pas terminé!

Les hommes de Jean-François Grégoire ont rapidement doublé leur avance, mais les Sags ont refusé de se laisser abattre et Olivier Pouliot a marqué son deuxième filet de la présente campagne.

Les Saguenéens et le Drakkar ont eu besoin de prolongation pour départir les deux équipes. La période de prolongation n’étant pas suffisante, le match s’est rendu en fusillade. C’est, encore une fois, Dawson Mercer qui a donné la victoire aux siens en tirs de barrage.

Les Sags vont bouger

«Il va y avoir des transactions d’ici demain», a confirmé Yanick Jean. L’entraîneur-chef qui ne souhaitait pas donner plus de détails a aussi souligné qu’il sera possible de connaître le sort d’Artemi Kniazev avant le début de la prochaine bulle.