/news/provincial
Navigation

Réouverture des commerces et restaurants le 8 février en Chaudière-Appalaches?

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier
Photo d'archives Didier Debusschère Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier

Coup d'oeil sur cet article

La baisse des cas de contamination et la situation économique précaire des entreprises lévisiennes devraient inciter le gouvernement Legault à rouvrir les petits commerces et les restaurants dans Chaudière-Appalaches à partir du 8 février, estime Gilles Lehouillier.

«Il y a 57 % des entreprises [de Lévis] qui ont vu leur chiffre d’affaires diminuer. Sur cette base-là, on aurait tendance à dire au gouvernement: “Dès que la situation le permettra, n’oubliez pas qu’il y a des commerces qui sont à bout de souffle”», a-t-il fait savoir lundi soir, lors d’un impromptu de presse précédant le conseil municipal. 

Selon lui, «on a fait en sorte d’informer le gouvernement et de lui dire: “Faites attention. On étire l’élastique, mais les gens nous disent qu’ils sont à bout de liquidités. On a tenu ça à bout de bras, mais là on n’est plus capables”», a-t-il relaté en rappelant que plusieurs commerces ont investi beaucoup d’argent, ces derniers mois, pour s’assurer du respect des consignes sanitaires. 

À l’instar de certains de ses homologues de l’Est et du Nord-du-Québec, M. Lehouillier se demande si on est «en mesure de permettre l’ouverture de certains commerces dans un respect très strict des consignes et une sévérité exemplaire». Le maire de Lévis dit inclure les restaurants dans son raisonnement, mais pas les bars, qui devraient demeurer fermés, d’après lui. 

Gilles Lehouillier ne réclame pas la fin du couvre-feu qui est en vigueur depuis le 9 janvier. «Le couvre-feu ne dérange pas tant que ça, a-t-il assuré. Ce n’est pas ce qui empêche nos commerçants de faire des chiffres d’affaires [...] Ça ne change pas grand-chose dans la vie des gens. Au contraire, le couvre-feu va toucher les clientèles qui peuvent contaminer, comme les gens qui se réunissent pour des partys.»

Pas de décision

M. Lehouillier, qui n’a toujours pas pris de décision sur une possible candidature à la mairie l’automne prochain, a par ailleurs salué l’arrivée de l’animateur de radio Stephan Dupont dans l’arène politique. Ce dernier a annoncé, dimanche, qu’il sera candidat indépendant pour le poste de conseiller municipal dans le district de Pintendre. «Ça prend du monde qui se présente. Sinon, on débat avec qui pendant la campagne électorale?», s’est demandé le maire. 

Cela dit, Lévis Force 10, parti politique du maire, présentera bel et bien une candidate dans Pintendre qui sera vraisemblablement l’actuelle conseillère municipale Ann Jeffrey. «On en a déjà une qui est Ann Jeffrey, qui est candidate et qui a démontré qu’elle est capable de mener des luttes dans son quartier», a fait remarquer Gilles Lehouillier.