/news/coronavirus
Navigation

La tendance à la baisse se maintient dans plusieurs régions

Le PQ réclame une bulle «Est-du-Québec», le Dr Arruda songe à des assouplissements

Le député péquiste Pascal Bérubé, qui représente la circonscription de Matane–Matapédia, propose au gouvernement de créer une bulle Est-du-Québec, en mettant en place un contrôle routier dès La Pocatière, dont on voit ici une partie du centre-ville.
Photo Didier Debusschère Le député péquiste Pascal Bérubé, qui représente la circonscription de Matane–Matapédia, propose au gouvernement de créer une bulle Est-du-Québec, en mettant en place un contrôle routier dès La Pocatière, dont on voit ici une partie du centre-ville.

Coup d'oeil sur cet article

Les cas de COVID étant à la baisse dans plusieurs régions, le Parti québécois insiste pour que le gouvernement Legault relâche les mesures sanitaires là où la situation le permet, ce qu’a d’ailleurs laissé entendre lundi soir le Dr Horacio Arruda.

• À lire aussi: Confinement généralisé: des régions veulent recommencer à vivre

• À lire aussi: COVID-19: 1203 nouveaux cas et 43 décès supplémentaires au Québec

• À lire aussi: La vaccination mettra-t-elle la pandémie K.-O. dès cet été?

Sur la Côte-Nord, en Gaspésie, comme aux Îles-de-la-Madeleine, les autorités n’ont rapporté aucun nouveau cas de COVID-19 lundi. Dans le Bas-Saint-Laurent, un seul nouveau cas a été recensé en 24 heures.

À la lumière de ces informations, la Santé publique entend répondre favorablement aux demandes de certaines régions d’alléger les mesures sanitaires.

Questionné à ce sujet lundi soir lors d’une entrevue à TVA Nouvelles, le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, a laissé entendre qu’il comptait mettre fin aux mesures mur à mur « assez rapidement ».

 « Il est encore trop tôt pour moi pour vous dire ce qui va se passer, mais c’est clair qu’à un moment donné, il faut revenir à adapter notre intervention à ce qui se passe sur le territoire », a-t-il convenu.

« Il faut essayer de laisser un peu de lousse pour permettre un peu de socialisation entre les individus, mais on a encore un marathon à gagner », a-t-il rappelé.

Or, un peu plus tôt dans la journée, le gouvernement Legault, qui préfère jouer de prudence devant la menace de nouveaux variants, n’envisageait aucun assouplissement aux mesures en place cette semaine, selon nos sources.

Le député péquiste Pascal Bérubé
Photo d'archives
Le député péquiste Pascal Bérubé

« Nous entendons les demandes des députés et élus concernés, mais il est important de rappeler que toutes les décisions sont prises sur recommandations de la Santé publique. Pour le moment, nous n’avons aucune nouvelle information à formuler quant aux zones de couleur », s’était-on limité à dire au cabinet du ministre de la Santé, Christian Dubé.  

  • Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoît Dutrizac sur QUB radio:   

 Le PQ veut des allègements

Selon le député péquiste Pascal Bérubé, les plus récentes données ne justifient en rien que des mesures « aussi contraignantes » que le couvre-feu et la fermeture des commerces soient maintenues là où il n’y a que très peu de cas.

« Si les citoyens sentent que c’est trop demander, compte tenu des chiffres qui leur sont accessibles, ça va créer un effet négatif, c’est-à-dire que les gens vont être moins mobilisés », craint M. Bérubé.

Le député de Matane–Matapédia propose donc au gouvernement de créer « une bulle Est-du-Québec » qui passerait par la mise en place d’un contrôle routier dès La Pocatière, et l’adoption d’un code de couleur mieux adapté à la réalité actuelle, en fonction du niveau de « risque réel ».

À Québec

La tendance à la baisse se maintient aussi dans la Capitale-Nationale, où 60 nouvelles infections ont été enregistrées lundi, permettant à la région de demeurer sous la barre des 100 nouveaux cas pour une sixième journée de suite.

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale, qui couvre les régions de Québec, Charlevoix et Portneuf, a toutefois déploré 25 nouveaux décès depuis le dernier bilan, qui datait de vendredi.

En Chaudière-Appalaches

En Chaudière-Appalaches, seulement 26 nouvelles infections ont été recensées, soit le plus faible nombre rapporté depuis la mi-septembre, alors que débutait la deuxième vague.

Il s’agit d’une grosse diminution pour la région, dont les bilans frôlaient les 200 nouveaux cas quotidiens au début du mois.

Six nouveaux décès se sont toutefois ajoutés au cours des 24 dernières heures.

— Avec la collaboration de Pierre-Paul Biron et de l’Agence QMI

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres