/news/coronavirus
Navigation

Québec table sur des mesures adaptées à chaque région

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement et la Santé publique entendent répondre favorablement aux demandes de certaines régions d’alléger les mesures sanitaires selon une approche territoriale, un peu à l’image du code de couleur déployé à l’automne.  

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de COVID-19

• À lire aussi: La tendance à la baisse se maintient, le PQ réclame une bulle «Est-du-Québec»

• À lire aussi: Confinement généralisé: des régions veulent recommencer à vivre

Questionné à ce sujet lundi lors d’une entrevue accordée à Sophie Thibault, au TVA Nouvelles 22h, le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, a laissé entendre qu’il visait de mettre fin aux mesures mur à mur «assez rapidement». 

  • Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

«Il est encore trop tôt pour moi pour vous dire ce qui va se passer, mais c’est clair qu’un moment donné, il faut revenir à adapter notre intervention à ce qui se passe sur le territoire», a-t-il convenu. 

Rappelons que les mesures sanitaires, notamment le couvre-feu, doivent demeurer en place au moins jusqu’au 8 février. 

Plusieurs régions n’ont pas le même portrait épidémiologique que le grand Montréal. 

Sur la Côte-Nord, en Gaspésie, comme aux Îles-de-la-Madeleine, les autorités n’ont rapporté aucun nouveau cas de COVID-19, lundi. Dans le Bas-Saint-Laurent, un seul nouveau cas a été recensé en 24 heures.  

  • Écoutez La rencontre Dutrizac-Dumont sur QUB radio:  

Ces plus récentes données encouragent plusieurs élus et commerçants locaux qui réclament des assouplissements. 

Le Dr Arruda indique que ni les modalités de ces assouplissements ni le moment de leur arrivée n’ont encore fait l’objet de décisions finales à Québec. 

Il prévient toutefois que malgré la tendance à la baisse encourageante observée depuis plusieurs jours, la situation demeure fragile. 

«Ce n’est pas parce que ça s’améliore et que ça baisse que les choses ne peuvent pas revenir comme avant si on relâche les mesures», a-t-il averti. 

Tout est une question d’équilibre, dit-il, et avec le retour des enfants à l’école, cet équilibre est encore plus difficile à établir. 

«Il faut essayer de laisser un peu de lousse pour permettre un peu de socialisation entre les individus, mais on a encore un marathon à gagner, rappelle le Dr Arruda. On est à quelques kilomètres de l’arrivée avec les vaccins, mais si on relâche trop, malheureusement, tous les efforts qu’on a faits pour gagner des acquis pourraient se perdre.» 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres