/world/pacificasia
Navigation

Le coronavirus vaincu au Tadjikistan, selon son président

Le coronavirus vaincu au Tadjikistan, selon son président
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Douchanbe | Le président tadjik Emomali Rakhmon a affirmé mardi que l'épidémie de nouveau coronavirus était terminée au Tadjikistan, petit pays très pauvre d'Asie centrale. 

Cette république soviétique au régime autoritaire et voisine de l'Afghanistan n'a enregistré qu'une dizaine de nouveaux cas de coronavirus et aucun décès depuis le début de l'année, selon des statistiques officielles.

Le bilan officiel, qui reste inchangé depuis plus de deux semaines, a fait état de 13 308 infections depuis avril, dont 90 décès et 13 218 guérisons. Le pays de 9,5 millions d'habitants n'aurait à l'heure actuelle aucun cas actif.

«Nous pouvons dire en toute confiance qu'il n'y a plus de coronavirus au Tadjikistan», a proclamé M. Rakhmon, 68 ans, qui s’adressait au Parlement.

«Nous ne devons pas nous relâcher et oublier les règles de l’hygiène personnelle et publique», a-t-il toutefois prévenu.

Il a par ailleurs indiqué que tous les voyageurs arrivant au Tadjikistan seront «placés en quarantaine sous surveillance des médecins de famille à la maison pour une période de 14 jours».

Le Tadjikistan, du fait de sa pauvreté, compte une très large diaspora en Russie et au Kazakhstan.

Les autorités ont en outre prévu la réouverture des mosquées la semaine prochaine, après environ neuf mois de fermeture.

Le gouvernement tadjik n'a rapporté ses premiers cas de COVID-19 que le 30 avril 2020, juste avant la venue d'une délégation de l'Organisation mondiale de santé (OMS) qui devait effectuer une inspection, alors que le Tadjikistan se disait épargné par la maladie qui se répandait partout ailleurs dans le monde. 

Le Turkménistan, un autre pays autoritaire d'Asie centrale, n'a jamais admis le moindre cas d'infection par le nouveau coronavirus, même après l'introduction de mesures de confinement et l'annonce par l'ambassadeur du Royaume-Uni à Achkhabad qu'il était atteint de COVID-19.