/news/coronavirus
Navigation

PCU: un ado se fait voler son identité au Lac-Saint-Jean

Coup d'oeil sur cet article

Les cas de fraude et de vol d'identité avec les prestations du gouvernement fédéral liées à la COVID-19 se multiplient. Le dernier exemple s'est produit au Lac-Saint-Jean.

Un jeune de 15 ans vient d'apprendre que quelqu'un a demandé la Prestation canadienne d’urgence (PCU) en utilisant son nom.

«Il n'a jamais fait de demande de PCU», a juré son père, mercredi, en demandant de rester anonyme.

Il est d’ailleurs préoccupé pour son fils, victime de ce vol d'identité. «On croit que c'est comme une demande de PCU qui a été faite à son insu», a dit le père en entrevue avec TVA Nouvelles.

En octobre, son garçon a reçu une lettre de l'Agence du revenu du Canada (ARC) l'informant qu'une demande de modification avait été faite en juin dans son dossier. L'adolescent n'a jamais eu de dossier à l'Agence.

  • Écoutez la chronique de Pierre-Olivier Zappa sur QUB radio

Puis, la semaine dernière, un relevé de Revenu Québec lui a été envoyé pour un revenu de 4000 $ provenant du gouvernement fédéral en 2020.

À 15 ans, l’adolescent n'a jamais réclamé de PCU. «Non, jamais, a dit le jeune homme. Je n'étais même pas éligible à la PCU. Je trouve ça vraiment plate parce qu'on ne se sent pas protégé par le gouvernement. On a l'impression qu'on peut se faire frauder sans s'en rendre compte.»

Son père le confirme. «Il n'avait pas accès à ça. Il avait 14 ans en 2019. Il n'avait pas travaillé. Il se sent violé un peu dans son intimité, dans son identité. On espère que le gouvernement fédéral va réussir à blanchir son dossier pour que ça ne lui cause pas de problème dans le futur pour des demandes à n'importe quel niveau.»

La mère de l'ado a passé 90 minutes au téléphone avec un préposé de l'Agence fédérale.

«Ils nous ont dit qu'ils prenaient le dossier en main, mais que ce n'était pas simple. Ils allaient nous redonner des nouvelles. Donc, on est en attente», a expliqué le père du garçon.

En signalant le vol d'identité au Centre antifraude du Canada, ils ont appris, en plus, que des comptes bancaires avaient été ouverts à son nom en Ontario. «Le Centre antifraude a dit que ça allait prendre jusqu'à six ans avant de blanchir mon dossier», a indiqué l’adolescent.

Plusieurs autres cas

Cette situation n’est pas unique. Plusieurs contribuables ont appelé dans les derniers jours au bureau du député bloquiste de Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe, pour signaler leur cas.

«Ça crée vraiment de gros problèmes. Ils ont été fraudés. Il y a eu vol d'identité, a noté l’élu fédéral. Il y a des travailleurs essentiels qui se sont fait frauder, qui n'ont jamais arrêté de travailler.»

Le député recommande aux gens de déposer une plainte à la police et d'avoir les informations policières avant de parler à l'ARC. Selon lui, l'Agence a un besoin urgent de ressources additionnelles.

«Ce n'est pas normal qu'il y ait eu autant de fraudes. Je ne comprends pas qu'il n'y a pas eu de pare-feu. Je veux bien que le gouvernement Trudeau lance des bonbons un peu partout, mais il faut qu'il mette l'argent à la bonne place et la bonne place c'est de mettre de la main-d'oeuvre à l'ARC et à l'Assurance-emploi pour répondre à ce flot d'appels là parce que les gens sont inquiets. Ils se sont fait voler et se sont fait frauder, c'est inquiétant.»

Il conseille à la population d'être vigilante en vérifiant les relevés qui seront expédiés dans les prochaines semaines.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres