/news/currentevents
Navigation

Le député de Mégantic en conflit d'intérêts?

Coup d'oeil sur cet article

Le député caquiste de Mégantic, François Jacques, qui fait pression pour que des avocats renoncent à leurs honoraires en vue d'entériner une entente de dédommagement pour la tragédie de Lac-Mégantic, semble être en conflit d'intérêts.

En vertu d'une entente avec les créanciers de la Montreal, Maine & Atlantic, Québec doit recevoir 39 millions de dollars qui seront ensuite redistribués. De cette somme, 21 M$ doivent servir à financer des projets dans la communauté et 18 millions doivent servir à indemniser les familles des victimes.

Le gouvernement exige cependant que les avocats responsables du dossier renoncent à leurs honoraires pour aller de l'avant.

Des entrepreneurs et des élus locaux ont publié une lettre ouverte pour tenter de faire pression sur les avocats. Parmi eux se trouve le député de Mégantic, qui profiterait cependant des sommes versées, tant par l'intermédiaire de son salon funéraire Jacques et Fils qu'à titre de victime et de proche de victimes.

«Il est en apparence de conflit d'intérêts parce que, dans une décision d'ordre public, on ne peut pas être partie à la solution. Il faut qu'on soit à côté», a évalué Rémi Trudel, professeur à l'École nationale d'administration publique, en entrevue avec TVA Nouvelles.

Une opinion que partage Daniel Larochelle, l'un des avocats impliqués dans les négociations. «Je ne pense pas que ce soit une bonne idée qu'il soit signataire. Je pense qu'on peut y voir un certain conflit d'intérêts, ça m'apparaît clair», a-t-il commenté.

Le principal intéressé a rejeté ces allégations. «D'une part, les activités de ma famille et les miennes sont déclarées au Commissaire à l'éthique et à la déontologie. Je ne suis plus impliqué directement dans ces activités depuis mon élection [...] Le seul intérêt motivant ma sortie publique est le bien-être de la communauté», a assuré le député, par courriel.

– Avec des informations de Mélissa Fauteux, TVA Nouvelles