/news/health
Navigation

Les mères de plusieurs enfants ont un sommeil plus fragmenté

femme
photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Les mères de plusieurs enfants ont un sommeil plus fragmenté, contrairement aux femmes d’un seul enfant, alors que le nombre d’enfants ne semble pas nuire à la qualité du sommeil paternel, selon une étude de l’Université McGill.  

L’étude publiée mercredi dans le «Journal of Sleep Research» s’est intéressée au cycle de sommeil de 111 parents, dont trois mères monoparentales, pour une période de deux semaines. 

Au bout de la période considérée, l’étude révèle que les mères expérimentées avaient un sommeil plus fragmenté et de moins bonne qualité que les mères pour la première fois, même si la durée totale du sommeil ne changeait pas en fonction du nombre d’enfants.  

En revanche, aucune différence n’a été constatée chez les hommes dont le sommeil n’est pas impacté par le nombre d’enfants. 

«Des tensions peuvent se faire sentir dans le couple si la charge parentale n’est pas équitable et n’a pas été déterminée de concert», explique la Marie-Hélène Pennestri, professeure adjointe au département de psychopédagogie et de psychologie du counseling et chercheuse à l’Hôpital en santé mentale Rivière-des-Prairies.

Selon les chercheurs, pour remédier à la situation, une meilleure répartition des tâches parentales à effectuer de jour et de nuit pourrait constituer une solution aux mères qui ont un sommeil fragmenté.