/sports
Navigation

Mont-Sainte-Anne: Alex Harvey pour épauler Yvon Charest

L'ex-olympien Alex Harvey
Photo d'archives, AFP L'ex-olympien Alex Harvey

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien patron de l’Industrielle Alliance Yvon Charest s’est trouvé un partenaire de renom afin de l’épauler dans sa mobilisation pour sauver le Mont-Sainte-Anne.

L’ex-olympien Alex Harvey se joint dès maintenant à l’OBNL Les Amis du Mont-Sainte-Anne. 

L’athlète de 32 ans de Saint-Ferréol-les-Neiges a accepté d'agir à titre de vice-président de l'organisme. 

«Un athlète accompli sur la scène internationale dont la carrière de sportif est née ici même, à Saint-Ferréol-les-Neiges, M. Harvey sera assurément un ambassadeur de poids pour la mission des Amis du Mont-Sainte-Anne», a souligné le président Yvon Charest dans un message envoyé aux membres. 

Une mission

«Je n’ai pas hésité à me joindre au groupe. J’ai grandi ici. C’était mon terrain de jeu depuis le début et c’est devenu mon terrain d’entraînement et aussi mon bureau. En visitant le reste de la planète, j’ai vu comment on pourrait développer la montagne. Il y a tellement de potentiel», a expliqué l’ancien champion du monde de ski de fond.  

M. Charest a aussi annoncé que son groupe avait confié le mandat à la firme Lemay afin d’examiner les principaux potentiels du site. 

Ce travail devrait conduire au dépôt d’une proposition de revitalisation pour faire du Mont-Sainte-Anne une des meilleures destinations «4-saisons» dans l’Est de l’Amérique du Nord. 

L’organisation souhaite que la montagne du Mont-Sainte-Anne «retrouve ses lettres de noblesse». 

«Avec Yvon Charest comme chef de file, sa voix porte et il a beaucoup d’influence. Ça fait des années que le site souffre de sous-investissement. On a l’impression qu’on patche les trous au fur et à mesure. On ne sent pas une vision à long terme. L’idée, c’est de faire bouger les choses. C’est un joyau qui est sous-exploité», ajoute Alex Harvey, futur avocat, qui attend dans les prochains jours le résultat de son examen de l’école du Barreau. 

Des solutions

Face aux nombreuses difficultés en lien avec la station de ski, la MRC poursuit parallèlement l’élaboration d’un plan de développement qui sera livré au gouvernement du Québec.

L’organisme Les Amis du Mont-Sainte-Anne veut rassembler toutes les forces vives qui ont à cœur la pérennité du Mont-Sainte-Anne. Le groupe de gens d’affaires veut améliorer la gestion de la montagne, déficiente depuis trop longtemps.  

Depuis près d’un an, après deux accidents importants et de nombreux blessés, les télécabines sont fermées possiblement encore jusqu’à la fin de la présente saison.  

Les Amis du Mont-Sainte-Anne disent vouloir travailler avec le propriétaire, RCR, pour trouver des solutions. RCR semble vouloir ne rien céder pour le moment. Si ça ne fonctionne pas, le gouvernement aura des décisions à prendre, répète l’organisme.