/news/society
Navigation

Un jeune sur deux en détresse psychologique aiguë

Coup d'oeil sur cet article

De nouvelles données viennent jeter un éclairage cru et alarmant sur l'état de santé mentale des 12 à 25 ans: près d'un jeune sur deux serait en effet aux prises avec un trouble d’anxiété généralisée ou une dépression majeure.

• À lire aussi: Détresse et anxiété chez les jeunes : «c’est énorme, énorme, énorme!»

C’est ce que l’on peut lire dans une étude menée par une équipe de l'Université de Sherbrooke.

L'étude, qui a été rendue publique jeudi, a été conduite en Estrie, en Mauricie et dans le Centre-du-Québec entre les 18 et 26 janvier.

Dans ces deux dernières régions seulement, plus de 5500 étudiants provenant de 21 écoles ont pris part à la recherche.

Le CIUSSS régional se dit préoccupé par les résultats.

Quant aux jeunes, une équipe de TVA Nouvelles les a rencontrés à la sortie des classes, jeudi en fin de journée, et leurs propos ont corroboré les conclusions de l'enquête.

Les confinements à répétition, l'isolement, la présence à l'école un jour sur deux – quand tout va bien –, l'angoisse que suscite une pandémie dont on ne voit pas l'issue sont autant de facteurs de stress que les jeunes ont évoqués.