/news/society
Navigation

Une famille de huit enfants cherche un nouveau toit

Elle est en quête d’une maison avec six chambres à Rimouski

Coup d'oeil sur cet article

En pleine pandémie, une famille de huit enfants de Rimouski cherche désespérément une maison assez grande pour loger tout le monde. Le cri du cœur de la maman sur les réseaux sociaux a touché plus de 2500 personnes en quelques heures. 

Fabie Labelle et son conjoint, Israël Beaupré, sont en couple depuis 2004 et ensemble, ils ont eu huit enfants, de 13 ans à 8 semaines. À l’étroit dans leur bungalow actuel, ils ont mis en vente leur maison et elle a trouvé preneur en à peine six jours. 

« On n’avait même pas de pancarte devant la maison et on a eu huit visites en six jours. La journée même qu’on a mis notre maison à vendre, on en avait trouvé une à notre goût, mais nous étions deux acheteurs et nous n’avons pas eu la maison », a relaté la maman par téléphone.

C’est donc un retour à la case départ pour ce jeune couple qui en a déjà plein les bras. 

La perle rare

Les parents ont une idée très précise de ce qu’ils recherchent. Ils sont en quête d’une très grande maison avec six chambres au minimum dans le quartier Sainte-Agnès, à Rimouski, afin de permettre aux plus vieux d’aller à l’école à pied.

Malgré leurs nombreuses recherches, ils n’ont pas réussi encore à dénicher la perle rare. 

« Six chambres, c’est le minium, car même avant la COVID, mon chum faisait une à deux journées par semaine en télétravail pour son employeur qui exige une pièce fermée », a ajouté Mme Labelle. 

Quoique coquet, leur bungalow ne répondait plus aux besoins de cette famille grandissante. Son mari est analyste en informatique pour une grosse compagnie bien implantée au Québec.

Quant à la jeune mère, elle a toujours son poste d’enseignante qui l’attend à son retour de congé de maternité.

« Souvent, notre plus gros problème, c’est la dimension des aires communes. Notre table de cuisine ne rentre pas dans les salles à manger. On est aussi coincés que présentement. On a de la misère à se déplacer autour », fait-elle observer. 

La famille pourrait-elle encore s’agrandir ? Après avoir passé au travers de huit accouchements, Mme Labelle, 36 ans, n’écarte pas la possibilité d’avoir d’autres enfants. Pour son conjoint, c’est moins clair.

Déménagement

Lorsqu’elle a lancé son message sur les réseaux sociaux, Mme Labelle ne s’attendait pas à une telle réponse.

« On doit quitter notre maison le 25 juin. On aimerait ça être fixés avant que mon conjoint ait terminé son congé parental. Ça va vite quand même. » 

Une fois que le dossier de la maison sera réglé, cette famille nombreuse compte se mettre en quête d’un nouveau véhicule, car pour le moment, ils ont besoin de deux voitures pour transporter toute la famille. 

À l’instar d’autres villes au Québec, le marché immobilier de Rimouski s’est resserré puisque le nombre de nouvelles inscriptions a chuté de 20 % au cours du 4e trimestre de 2020, tandis que les ventes ont augmenté de 12 %, selon Centris.