/investigations
Navigation

Le terrain de jeu de la royauté

Les membres de la célèbre famille britannique ont visité le Canada à près de 250 reprises depuis le 20e siècle

William
Photo d'archives, WENN.com De passage en Colombie-­Britannique, en 2016, le prince William (à gauche)et Kate Middleton ont pu goûter aux plaisirs d’une balade en canoë traditionnel.

Coup d'oeil sur cet article

On ne peut pas dire que les membres de la famille royale britannique n’aiment pas le Canada.

• Consultez notre dossier: Être sujets britanniques vous coûte une fortune

Depuis le début du 20e siècle jusqu’à aujourd’hui, on les a vus à 249 reprises au pays, selon une compilation effectuée à partir de sources publiques.

Rois, reines, princes et princesses, ducs et duchesses se sont succédé d’un océan à l’autre pour remplir des fonctions essentiellement honorifiques, mais parfois teintées de controverses.

Tout cela, entièrement aux frais des contribuables canadiens.

Écoutez le journaliste du bureau d’enquête Jules Richer ici

Ce nombre impressionnant de séjours dépasse, et de loin, celui des visites dans chacun des autres pays où la royauté britannique étend encore son règne.

Uniquement depuis 2010, les « royaux » nous ont fait l’honneur de leur présence à 35 occasions.

Selon nos calculs, dans les quatre dernières années, il en a coûté 4,4 millions $ pour accueillir les têtes couronnées britanniques. 

Des frais cachés

La plus grosse partie de la facture est allée au séjour du prince William, de Kate Middleton et de leurs deux enfants en 2016. Officiellement, cette tournée de huit jours en Colombie-Britannique et au Yukon a coûté 1,9 M$.

En réalité, il faut ajouter à ce montant près de 2 M$ en heures supplémentaires et en frais de déplacement de la part de la Gendarmerie royale du Canada. Ces dépenses sont restées cachées par le gouvernement Trudeau jusqu’à ce que des médias fassent des demandes d’accès à l’information.

Est-ce que les Canadiens en ont eu pour leur argent ? Difficile à dire. Mais la famille princière, elle, s’est bien divertie : visites de musées, tour de canoë, activités avec les enfants...

Luxueux séjours

Quelques années plus tard, la visite privée du jeune frère de William, le prince Harry, accompagné de son épouse Meghan Markle, suscita moins de bienveillance. 

Leur séjour dans l’île de Vancouver ne se distingua pas par l’ampleur de sa facture, mais par les questions qu’il souleva.

Sur le point de quitter la royauté, Harry et Meghan passèrent deux mois en réclusion dans une somptueuse maison à la fin de 2019. Les coûts de sécurité s’élevèrent à 56 000 $ et Ottawa essuya des critiques pour avoir dépensé des fonds publics pour les vacances de luxe d’un couple lassé de son rôle monarchique.

À l’abri des regards, Harry, alors prince, et Meghan Markle se sont réfugiés dans un somptueux manoir de l’île de Vancouver à la fin de 2019.
Photo d'archives, AFP
À l’abri des regards, Harry, alors prince, et Meghan Markle se sont réfugiés dans un somptueux manoir de l’île de Vancouver à la fin de 2019.

La reine Élisabeth II, pour sa part, a foulé 22 fois le sol du Canada depuis le début de son long règne, ce qui est bien supérieur au nombre de ses visites dans chacun des autres pays du Commonwealth.

Lors de sa dernière visite au Canada en 2010, Élisabeth II a évité le Québec, où elle n’a pas mis les pieds depuis 1987. Sur la photo, elle est à Rideau Hall, à Ottawa.
Photo d'archives, REUTERS
Lors de sa dernière visite au Canada en 2010, Élisabeth II a évité le Québec, où elle n’a pas mis les pieds depuis 1987. Sur la photo, elle est à Rideau Hall, à Ottawa.

Son dernier passage date de 2010. Avec son époux, le prince Philip, elle a fait une tournée de l’Ontario, de la Nouvelle-Écosse et du Manitoba. Facture finale du voyage : 2,8 M$.

Aucun arrêt n’était prévu au Québec, où la reine n’a pas mis les pieds depuis 1987. On juge ses sujets québécois insuffisamment accueillants, parce qu’ils sont, semble-t-il, trop portés sur les manifestations contre la monarchie. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.