/weekend
Navigation

Photos souvenirs: Patrice Robitaille

Chaque semaine dans son cahier Weekend, Le Journal de Montréal vous présente des moments marquants de la carrière d’un artiste ainsi que quelques photos souvenirs.

première du film Junior Majeur
Photo d'archives, Ben Pelosse

Coup d'oeil sur cet article

En mode survie

première du film Junior Majeur
Photo d'archives

Eh oui ! Patrice Robitaille (à gauche) et Pierre-François Legendre, pour le moins poilus, dans une scène du film Horloge biologique. Ce gros succès du cinéma québécois, scénarisé par le talentueux trio Trogi-Pearson-Robitaille (Québec-Montréal) raconte la vie de trois trentenaires confrontés au désir de leurs conjointes de fonder une famille.

Scénariste

première du film Junior Majeur
Photo d'archives

En 2003, Patrice Robitaille, 29 ans, désormais reconnu pour son talent de comédien, mais aussi pour sa plume, grâce au film culte Québec-­Montréal qu’il a écrit avec Ricardo Trogi et Jean-Philippe Pearson. Le scénario, récompensé d’un prix Jutra au Québec et d’un prix au Festival de Namur en Belgique, dépeint les questionnements existentiels d’une bande de prétrentenaires alors qu’ils roulent en voiture entre deux villes. 

Éventail de rôles

première du film Junior Majeur
Photo d'archives

Autre transformation sur le plateau de la comédie dramatique Cheech, en 2005. Après avoir joué le rôle de l’agent d’escorte­­­ Ron dans la pièce à succès Cheech (Les hommes de Chrysler sont en ville) de François Létourneau, Patrice Robitaille l’incarnait à nouveau au cinéma. Diplômé du Conservatoire de Montréal sept ans plus tôt, il passait déjà du drame au rire avec éloquence.

Les héros

première du film Junior Majeur
Photo d'archives

Le public découvrait les personnages de la série Les invincibles en 2005, quatre chums unis par le pacte de profiter enfin de la vie, après avoir vécu une vingtaine bien rangée – Patrice Robitaille (Steve), François Létourneau (P.A.), Rémi-Pierre Paquin (Rémi) et Pierre-François Legendre (Carlos) –, munis de leur montre-alerte. La série fut plusieurs fois récompensée au fil des ans.

Grosse année

première du film Junior Majeur
Photo d'archives

En 2005, alors l’un des « héros » de la populaire série de Radio-Canada Les invincibles, Patrice Robitaille jouait aussi dans Miss Météo et dans trois longs métrages dont Maurice Richard, dans la peau du joueur de hockey Émile « Butch » Bouchard. En quelque 20 ans de carrière, le comédien a déjà incarné plus de 75 personnages, autant à la télé qu’au cinéma et sur les planches.


◆ On retrouvera Patrice Robitaille dans Les beaux malaises 2.0, aux côtés des comédiens originaux de la série, dont l’auteur Martin Matte. À TVA dès le 27 janvier, 21 h.

◆ On le verra aussi dans le nouveau film de Ken Scott, Au revoir le bonheur, l’histoire de quatre frères (Patrice Robitaille, Antoine Bertrand, Louis Morissette et François Arnaud) qui mettent leurs différends de côté pour rendre un dernier hommage à leur père décédé. En salles dès que la pandémie le permettra.

◆ Patrice Robitaille est aussi du film La révision, premier long métrage de Catherine Therrien. Il y campe le rôle d’un professeur de philo dont les valeurs sont remises en question au contact d’une étudiante musulmane. En salles quelque part en 2021.

◆ On peut revoir Patrice Robitaille dans la peau de l’enquêteur Victor Lessard, sur Club illico, et dans celle du directeur des ventes Serge Paquette, dans C’est comme ça que je t’aime, sur ici.tou.tv.

◆ Patrice est père de trois filles.