/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: la baisse des nouveaux cas se poursuit à Québec

Moins de 50 cas à Québec, moins de 20 en Chaudière-Appalaches

COVID-19: la baisse des nouveaux cas se poursuit à Québec
Photo Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

La semaine débute du bon pied dans la grande région de Québec alors que la Capitale-Nationale reste sous la barre des 50 nouveaux cas pour une deuxième journée consécutive et que Chaudière-Appalaches enregistre son plus faible nombre de cas quotidien depuis la mi-septembre.

• À lire aussi: COVID-19: 890 nouveaux cas et 32 décès supplémentaires au Québec

• À lire aussi: Les derniers développements du coronavirus

Les données publiées par le ministère de la Santé lundi matin démontrent que la baisse des cas observée depuis les dernières semaines ne s’estompe pas.

Dans la Capitale-Nationale, seulement 45 nouveaux cas ont été confirmés au cours des 24 dernières heures. Derrière ces cas se trouvent 77 éclosions qui sont toujours actives sur le territoire du CIUSSS, dont 33 dans des milieux de travail.

Sur la Rive-Sud, en Chaudière-Appalaches, 18 nouvelles infections se sont ajoutées au bilan. Près de la moitié de ces infections, soit 7, sont liées à une éclosion à la résidence Aube-Nouvelle, à Saint-Victor. Malgré ces données encourageantes, la région recense encore plus de 400 cas actifs du virus et une soixantaine de milieux en éclosion. Les hospitalisations sont toutefois en légère baisse, ayant passé de 27 à 24 depuis dimanche. 

  • Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoit Dutrizac sur QUB radio:   

Au chapitre des décès, la Capitale-Nationale en a enregistré 3 dimanche. Le CISSS de Chaudière-Appalaches n’en a quant à lui enregistré aucun dans les 24 dernières heures.

La situation continue également d’évoluer positivement dans l’Est-du-Québec. Le Bas-Saint-Laurent et la Côte-Nord ont chacun ajouté deux cas à leur bilan lundi, alors que la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine n’en a observé aucun.

Plus au nord, le Saguenay–Lac-Saint-Jean a diagnostiqué quatre nouvelles infections pour le bilan de lundi.

Concentré autour de Montréal

Les données publiées lundi matin par le ministère de la Santé mettent en relief la concentration des nouvelles infections autour du grand Montréal.

Sur les 890 nouveaux cas enregistrés dans la province, 343 proviennent de Montréal, 117 de Laval et 189 de la Montérégie. Ces trois régions représentent à elles seules près de 73% des nouvelles infections quotidiennes.

Regain des cas à prévoir après le 8 février

Ces bons résultats se rapprochent des scénarios les plus optimistes produits par une modélisation de la pandémie effectuée par l’INSPQ et rendue publique au cours des derniers jours. Le chercheur Marc Brisson explique que les bilans des dernières semaines prouvent une grande adhésion aux mesures sanitaires mises en place par Québec.

Toutefois, les modélisations de l’expert prévoient une remontée des cas advenant un allègement des mesures, comme l’on s’attend de l’annonce du gouvernement prévue mardi.

«C’est impossible de le chiffrer parce qu’on ne connaît pas les annonces qui seront faites. [...] Par contre, notre scénario selon lequel on ramènerait les contacts aux règles de l’automne dernier, donc avec des petits rassemblements permis et les commerces ouverts, prédit une augmentation des cas qui pourrait ressembler à ce qu’on a vu en novembre et en décembre», prévient Marc Brisson.

Selon ce modèle permettant certains rassemblements, les nouvelles infections pourraient remonter rapidement jusqu’à 1500 par jour d’ici avril. La bonne nouvelle est par contre que les hospitalisations remonteraient de façon moins prononcée.

«Les hospitalisations seraient moins importantes parce qu’il y a actuellement moins d’éclosions dans les hôpitaux et les résidences pour personnes âgées, et aussi en raison du fait que ces clientèles ont commencé à être vaccinées», soutient M. Brisson.

Le chercheur et son équipe attendent impatiemment les annonces de François Legault, comme l’ensemble des Québécois, pour revoir leurs projections. «On va pouvoir prendre les annonces et les intégrer en langage mathématique pour analyser les impacts directs des assouplissements. Ça va être plus précis quand on saura ce qui est permis.»

Vaccination

Si la situation épidémiologique s’améliore un peu partout actuellement, la situation de la vaccination, elle, fait du surplace. Un peu partout, les établissements de santé sont en attente des prochaines livraisons.

À Québec, le CIUSSS de la Capitale-Nationale évalue la situation de jour en jour, mais il n’est toujours pas en mesure de se prononcer sur une éventuelle cargaison cette semaine. Sur la Rive-Sud, par contre, on a fait une croix sur une poursuite de la vaccination au cours des prochains jours.

«Aucune livraison de vaccins, ni Pfizer, ni Moderna, n'est attendue cette semaine», indique Maryse Rodrigue, porte-parole de l’établissement.

Dans l’est de la province, où le virus ne circule à peu près plus, cette semaine aurait été une fenêtre idéale pour vacciner en grand nombre. Les experts estiment toutefois que le retard ne fera pas une si grande différence en fin de compte.

«On l’aurait pris, c’est certain, mais on vit une situation identique à tout le monde», confiait à la fin de la semaine dernière le directeur de santé publique du Bas-Saint-Laurent, le Dr Sylvain Leduc. «Même sans ce ralentissement, les quantités n’auraient jamais été suffisantes pour couvrir les populations à risque en février. On en aurait protégé quelques-uns de plus, mais nous n’aurions pas eu de couverture vaccinale optimale.»

Le son de cloche est le même en Gaspésie.

«Les quantités prévues n’auraient pas été suffisantes pour avoir un effet au niveau populationnel. C’est sûr que ce n’est pas une bonne nouvelle, mais ce n’est pas dramatique non plus», souligne le Dr Yv Bonnier-Viger, directeur régional de santé publique.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres