/entertainment/star-academie
Navigation

«Star Académie»: une candidate atteinte de la COVID écartée

Camille Giguère-Laroche a été écartée du concours par mesure de prudence.
PHOTO COURTOISIE/Productions Déferlantes Camille Giguère-Laroche a été écartée du concours par mesure de prudence.

Coup d'oeil sur cet article

Il y aura finalement 21 aspirants-académiciens au premier gala de Star Académie, le 14 février, et non 22 tel qu’annoncé précédemment. Atteinte de la COVID-19, la candidate Camille Giguère-Laroche a été écartée du concours par mesure de prudence.

La tournure des événements est crève-cœur pour la chanteuse de 20 ans, de Repentigny, mais la production de Star Académie se montre intraitable quant aux règles de sécurité et aux mesures de prévention face à la pandémie.

«On prend tellement la COVID au sérieux, on ne pouvait prendre aucune chance avec ça», a expliqué Denis Dubois, vice-président contenus originaux chez Québecor Contenu, en entrevue avec l’Agence QMI.

Camille Giguère-Laroche avait obtenu son laisser-passer pour le premier variété de la saison au terme du deuxième «Camp de sélection», qui a été diffusé le dimanche 24 janvier dernier, mais qui avait préalablement été enregistré en novembre 2020.

La jeune femme a attrapé la COVID-19 dans le temps des Fêtes et, bien qu'elle n'ait plus de symptômes et ne soit plus contagieuse, elle teste toujours positif à ce jour. On n’a donc voulu courir aucun risque en la retirant du groupe.

Les autres futurs participants à Star Académie, eux, sont entrés en confinement vendredi dernier, après avoir été dûment testés pour le coronavirus. Ils seront 21 sur la ligne de départ en début de soirée le 14 février, et 15 d’entre eux feront leur entrée le soir même à l’académie de Waterloo pour entamer la compétition.

Là aussi, quotidiennement, les invités de passage seront soumis à un protocole strict et à la distanciation physique pour éviter toute contamination. Et toute une procédure a été établie au cas où un ou des participant(s) tomberai(en)t malade(s) en cours de saison.

Scène 360 degrés

Sans surprise, c’est sans public en studio que les 12 galas du dimanche de Star Académie animés par Patrice Michaud battront leur plein.

On n’utilisera pas de faux effets sonores de foules ou autres subterfuges du genre pour créer de l’ambiance; on emploiera d’autres moyens plus originaux, gardés secrets pour l’instant, pour réinventer la formule.

Et ça sera loin d’être morne, a avisé Denis Dubois, qui annonce des spectacles d’envergure majestueuse: avec sa scène 360 degrés – la plus imposante du genre au Canada, et la plus grande de l’histoire de Star Académie, souffle-t-on –, appuyée par tout un attirail technologique, la grande salle du MELS de Saint-Hubert prendra chaque semaine des allures de fiesta à très grand déploiement.

«On sera partout à la fois sur la scène. Ce sera à la fois grandiose et intimiste, parce qu’on s’adressera à chacun des téléspectateurs. Je ne pense pas qu’on va souffrir du manque de public; ça va juste nous emmener ailleurs. Le "show" va rester impressionnant», a soulevé Denis Dubois.

Stars internationales

Des artistes locaux se produiront en prestation chaque dimanche – Laurence Nerbonne, Louis-Jean Cormier, Patrick Norman, Corneille, Les Sœurs Boulay, Alaclair Ensemble et FouKi sont déjà annoncés pour le premier soir –, et il y aura quand même des stars internationales invitées à la fête virtuellement, en performance «live». On en est également à chercher comment intégrer les familles des académiciens en danger dans les segments d’élimination.

«On ne baisse pas la garde. Si les choses évoluent, évidemment qu’on va sauter sur l’occasion pour faire venir des artistes internationaux en personne, par exemple, mais on comprend que, pour l’instant, personne ne peut bouger», a mentionné Denis Dubois.

Notons que, malgré l’interruption de certains vols internationaux, la présence du directeur artistique Mika et du professeur d’identité artistique Pepe Munoz à Star Académie n’est pas menacée, ceux-ci ayant accepté de se mettre en quarantaine dès leur arrivée au Québec, «dans un pays qui n’est pas le leur», a souligné Denis Dubois.

«C’est assez généreux de leur part».


Star Académie démarre le dimanche 14 février, à 19 h, à TVA.