/news/provincial
Navigation

Bonhomme veut vous réconforter sur YouTube

Le 67e Carnaval de Québec lancé vendredi dans des circonstances exceptionnelles

Quebec
Photo d'archives, Stevens LeBlanc La pandémie n’a pas fait perdre à Bonhomme Carnaval son sourire contagieux. Ici, il prend la pose dans l’une des tours de glace construites pour l’événement.

Coup d'oeil sur cet article

Même en zone rouge, le Carnaval de Québec espère bien répandre sa magie sur la ville, dans le cadre de sa 67e édition qui commence vendredi.

Malgré la pandémie, Bonhomme, le célèbre visage de la fête, est déterminé à faire vivre des moments réconfortants, insiste Mélanie Raymond, qui pilote l’événement.

Les célébrations seront néanmoins différentes. Pour éviter les attroupements autour de lui, la présence du joyeux personnage sera principalement virtuelle.

On le retrouvera entre autres dans sept rendez-vous sur sa chaîne YouTube qui proposera spectacles, entrevues et ateliers pour les adultes et les enfants, à regarder depuis son salon.

Vedette du web

Bonhomme Carnaval est d’ailleurs plus présent que jamais sur les réseaux sociaux. Sur TikTok, l’application de l’heure, il s’en donne à cœur joie et cumule des milliers de visionnements avec de courtes vidéos bouffonnes.

S’il n’y aura aucun site événementiel ni d’activités participatives ou de défilés, les quartiers centraux accueilleront des dizaines de sculptures de glace et de neige (il y en aura une centaine), diverses décorations et six tours de glace.

Le Carnaval y voit un moyen « d’égayer les promenades des gens », d’assurer une « empreinte physique » dans la ville et d’encourager l’économie de proximité, sans toutefois susciter de rassemblements.

Également, le Carnaval enregistre déjà quelque 200 participations à son « bain de neige virtuel », pour lequel les valeureux volontaires doivent se filmer à la maison.

À savoir si on pourra voir Bonhomme en personne, Mme Raymond affirme qu’il est trop tôt pour le dire, mais qu’il y a une volonté de lui permettre « d’aller saluer ses carnavaleux d’une façon ou d’une autre ».

L’ADN de la fête

« Ce n’est pas notre plan idéal qui se déploie [...], mais somme toute, ça ressemble quand même à qui l’on est. On ne s’éloigne pas des valeurs et de l’ADN du Carnaval », estime Mme Raymond.

Dans les circonstances, l’occasion de présenter une programmation est en soi un privilège, selon elle.

« On est là pour mettre un petit peu de joie et de couleur », résume la directrice générale qui dit que toutes les consignes sanitaires sont respectées.

Les assouplissements annoncés récemment par le gouvernement sont perçus d’un bon œil, car à partir de lundi, les commerces non prioritaires pourront ouvrir et il sera possible de pratiquer des activités extérieures.


♦ L’ensemble de la programmation du Carnaval est gratuite, mais il est possible de se procurer l’emblématique effigie qui donne droit à des coupons-rabais d’une valeur de plus de 100 $ dans les commerces participants. L’événement se poursuit jusqu’au 14 février.

À voir ce soir 

  • Dès 19 h : soirée virtuelle « Frette, pas frette, ça brasse dans cabane ! »
  • Cérémonie d’ouverture, spectacle et entrevue avec Émile Bilodeau, gigue avec la formation En 2 Temps et conte d’antan avec Francis Désilets

À visionner sur la chaîne YouTube du Carnaval de Québec

Les principaux éléments de programmation

  • Sept rendez-vous virtuels sur la chaîne YouTube
  • Défi virtuel du Bain de neige St-Hubert
  • Des éléments de décor et des monuments de glace et de neige à contempler librement dans plusieurs quartiers

Aucun site événementiel ne sera déployé et la programmation pourra s’ajuster en fonction des paliers d’alerte établis par le gouvernement