/finance/opinion/columnists
Navigation

Plus riche en temps de crise grâce aux aides de Trudeau

Coup d'oeil sur cet article

Ça dépasse l’entendement de voir le revenu disponible des ménages québécois augmenter en 2020 de 14 %, alors que l’on traversait une année de crise économique et de grave crise sanitaire.

À la lumière des données désaisonnalisées compilées par l’Institut de la statistique du Québec dans les Comptes économiques du Québec, j’ai calculé que le revenu disponible des ménages québécois aura ainsi augmenté en 2020 de 36,5 milliards $ par rapport à 2019. Je vous rappelle que le revenu disponible représente l’ensemble des revenus moins les cotisations sociales et les impôts.

Réussir à « s’enrichir » de la sorte en temps de crise de la COVID-19, c’est d’autant incroyable qu’on se serait plutôt attendu à un appauvrissement ! Comment peut-on expliquer cet enrichissement collectif inattendu ?

Un gigantesque total

Je n’y vois qu’une seule explication : le plantureux plan d’aide financière anti-COVID mis en place par Justin Trudeau pour lutter contre les conséquences économiques et financières de la pandémie de coronavirus sur les ménages.

Savez-vous combien d’argent le gouvernement Trudeau a versé aux Québécois dans le cadre de son plan d’aide financière ? La somme totale de 36 milliards $, laquelle somme comprend les versements de PCU (prestation canadienne d’urgence), de subvention salariale d’urgence et de diverses autres prestations (maladie, proches aidants, assurance-emploi). 

  • Écoutez la chronique économique de Michel Girard sur QUB radio:

Pour « apprécier » à sa juste valeur cette aide fédérale de 36 milliards $, sachez que cette aide ponctuelle dépasse de 38,5 % le montant (26 milliards $) que le fédéral a versé en 2020 en transferts fédéraux au gouvernement du Québec. 

J’aimerais attirer votre attention sur ces 36 milliards $ d’aide fédérale. Drôle de hasard, me direz-vous, mais vous remarquerez que cette aide financière de Trudeau équivaut à l’augmentation du revenu disponible des ménages québécois en 2020. Avec une telle coïncidence dans le résultat de mes calculs, convenons que je devrais me prendre un 6/49 !

Nombre de bénéficiaires

Savez-vous combien de Québécois ont bénéficié, depuis le début de la pandémie de COVID-19, de l’une ou l’autre des prestations de survie lancées par le gouvernement Trudeau dans le but d’amoindrir les conséquences financières de la COVID-19 ? J’ai dénombré quatre millions de bénéficiaires.

Ce nombre de bénéficiaires représente 88 % de la population active, laquelle s’élève à 4,6 millions de Québécois âgés de 15 ans et plus qui sont actifs sur le marché du travail.

Est-ce possible que tant de Québécois aient bénéficié du fameux plan d’intervention de Justin Trudeau ? La réponse... c’est oui ! Il faut cependant tenir compte du fait qu’une même personne peut avoir reçu durant un certain temps la PCU, par exemple, et par la suite avoir bénéficié de la subvention salariale d’urgence par l’entremise de son employeur. 

Juste part canadienne

Les chiffres de l’aide fédérale accordée aux Québécois depuis le déclenchement de la COVID-19 sont assurément très gros. Mais ils ne représentent en réalité que la juste part des Québécois dans l’ensemble du Canada, soit autour 22,5 %. Comme notre poids démographique, pas plus, pas moins.

Dans l’ensemble du pays, le gouvernement Trudeau a versé jusqu’à maintenant aux Canadiens victimes de la COVID-19 quelque 165 milliards de dollars.

Ce sont 17,8 millions de Canadiens qui ont bénéficié des mesures d’aide fédérale. 

L’aide du fédéral aux Québécois depuis le début de la pandémie  

LES PRESTATIONS  BÉNÉFICIAIRES (uniques) MONTANT (en $)
PCU 2,03 millions 18,45 milliards
PCRE 266 920 1,23 milliards
Subvention salariale d'urgence  1,08 million 13,4 milliards 
Prestation de maladie (relance) 57 100 50 millions
Prestation pour proches aidants 48 600 148 millions
Prestation assurance-emploi depuis fin septembre 550 090 2,71 milliards
TOTAL : 4,03 millions 36 milliards