/news/society
Navigation

La Basse-Côte-Nord connectée à internet

La Basse-Côte-Nord connectée à internet
PHOTO COURTOISIE/Telus

Coup d'oeil sur cet article

Les communautés isolées de la Basse-Côte-Nord sont désormais reliées au reste du monde, grâce à internet haute vitesse et à la téléphonie sans fil. 

• À lire aussi: Le manque de courage du gouvernement face à Bell dénoncé

Les travaux de déploiement du réseau 4G LTE de Telus sont terminés, a annoncé, vendredi, la compagnie de télécommunications. Ainsi, la quinzaine de municipalités et de communautés autochtones de la Basse-Côte-Nord, regroupant 5500 personnes dispersées sur 400 km de territoire non relié par la route, ont désormais accès à internet haute vitesse et à la téléphonie mobile, pour la première fois de leur histoire.

«Cette annonce marque le début d'une nouvelle ère connectée, basée sur l'espoir, le renouveau et la prospérité économique de notre belle région», s'enthousiasme Randy Jones, préfet de la MRC du Golfe-du-Saint-Laurent.

Relier ces communautés isolées a nécessité une combinaison de technologie jumelant la fibre optique, un vaste écosystème micro-ondes, ainsi que la technologie 4G LTE. Les matériaux ont dû être transportés par bateau et par hélicoptère vers les sites d'érection des tours. Une contribution conjointe de 23 M$ a été investie dans le projet par Telus et les gouvernements provincial et fédéral.

La compagnie de télécommunications a aussi fait don de 40 tablettes numériques à la Fondation Docteur Camille-Marcoux, qui vise le développement de la Basse-Côte-Nord dans les domaines éducationnel et sociosanitaire.

Constance Monger, coordonnatrice de territoire pour le CISSS de la Côte-Nord et administratrice à la Fondation Docteur Camille-Marcoux, se réjouit du meilleur accès aux soins de santé ainsi offert à la population. «Les patients de la Basse-Côte-Nord doivent souvent se déplacer en avion pour consulter un médecin. Le don de tablettes de Telus et le déploiement d'internet haute vitesse permettront de développer le service de télésanté dans nos communautés, limitant les dépenses et risques inutiles liés aux déplacements.»