/finance/business
Navigation

Super Bowl LV: les restos à l’offensive

Ils rivalisent pour séduire les fans de football

La Cage Super Bowl
Photo courtoisie, La Cage – Brasserie sportive Hier matin, La Cage - Brasserie sportive avait déjà enregistré plus de 1200 précommandes en prévision de la journée du Super Bowl.

Coup d'oeil sur cet article

Il ne reste plus que 36 heures avant la grand-messe du football et les restaurateurs ont bien l’intention d’être présents chez les Québécois, alors que les offres promotionnelles se sont multipliées ces derniers jours. 

COVID-19 oblige, le Super Bowl LV aura une saveur particulière en cette année où il ne sera pas possible de se regrouper pour le match ultime opposant les Chiefs de Kansas City aux Buccaneers de Tampa Bay. 

À La Cage – Brasserie sportive, la direction s’attend à servir « entre 5000 et 10 000 » clients avec son service de livraison ou de commandes pour emporter. Hier matin, 1200 précommandes pour des repas prêts à cuisiner avaient déjà été effectuées à travers le réseau.  

« Honnêtement, on s’attend à beaucoup de livraisons. [...] On s’attend au double par rapport à ce que nous faisons habituellement », a répondu au Journal le président et chef de la direction du Groupe Sportscene, Jean Bédard, concédant avoir constaté que plusieurs restaurateurs ont « fait preuve de créativité », ces derniers jours, afin de profiter de cet événement. 

L’homme d’affaires, qui penche du côté des Chiefs, estime que 30 000 ailes de poulet seront vendues par son organisation. L’an dernier, alors que les salles à manger étaient ouvertes, ce sont 73 836 ailes qui avaient été dévorées. 

Comme quoi cet aliment a toujours la cote lors du Super Bowl, aux États-Unis, selon le National Chicken Council's annual Wing Report, 1,42 milliard ailes de poulet devraient être mangées. Il s'agit d'un record.  

Baisse de revenus 

M. Bédard concède toutefois que les revenus seront à la baisse cette année par rapport aux cuvées précédentes. Le Super Bowl est habituellement parmi les événements les plus lucratifs pour La Cage – Brasserie sportive.  

«En termes de clients, cela va peut-être être plus pour certains restaurants, mais en termes de revenus, cela ne sera pas la même chose. (...) Cela ne compensera jamais les ventes quand les salles à manger sont ouvertes», souligne-t-il, heureux toutefois de pouvoir rappeler certains travailleurs.  

Les 37 restaurants du groupe offriront un service de livraison. Les consommateurs pourront aussi récupérer leurs marchandises sur place. 

Hausse des inventaires

Chez Benny & Co., qui compte 64 restaurants au Québec et en Ontario, la direction dit avoir triplé son approvisionnement en ailes de poulet et en côtes levées en prévision du Super Bowl. L’entreprise se prépare aussi à une hausse des commandes en raison de la fermeture des salles à manger. 

«On s’attend à une augmentation de 40 % à 50 % de nos ventes par rapport à un dimanche normal. On se prépare à livrer beaucoup», avance Elisabeth Benny, vice-présidente marketing et relations publiques. «Nos équipes dans les restaurants ont aussi été ajustées», poursuit-elle. 

Du côté du Groupe Martin, propriétaire de 11 rôtisseries St-Hubert dans la grande région de Québec, la direction s’est préparée pour vendre entre « 400 et 500 » ailes de poulet par restaurant. 

«Je pense que cela va être meilleur chez nous cette année étant donné que tout le monde est fermé. Nous nous préparons pour un 25 % additionnel pour les commandes», a répondu le copropriétaire, Pierre Martin.   

Selon l’Association des restaurateurs du Québec, plusieurs restaurants miseront cette année pour une première fois sur le Super Bowl afin de réaliser des ventes et surtout pour faire travailler leurs employés.

«Il y a un intérêt dans le contexte actuel ou c’est très limité. Il y a beaucoup de promotions et de forfaits», a indiqué le vice-président François Meunier.