/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: test obligatoire à la frontière terrestre

Des amendes de 3000 $ pourraient être remises

COVID-19: test obligatoire à la frontière terrestre
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Les snowbirds qui s’apprêtent à rentrer au pays par la route devront démontrer, dès lundi, qu’ils ne sont pas porteurs de la COVID-19, comme s’ils arrivaient à l’aéroport.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie  

« Dès lundi prochain, le 15 février, lorsque vous revenez au Canada par les frontières terrestres, vous devrez fournir un résultat de test négatif remontant à un maximum de 72 heures, comme pour le retour par avion », a annoncé le premier ministre Justin Trudeau, mardi.

Écoutez l'analyse de Caroline St-Hilaire et d'Antoine Robitaille avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio: 

 

Dans le cas de voyages non essentiels, les voyageurs qui embarquent dans un avion à destination du Canada doivent se soumettre à la même obligation depuis le 7 janvier, sans quoi ils ne peuvent pas prendre place à bord.

Ceux qui arriveront à la frontière terrestre sans test en main pourraient recevoir une amende de 3000 $. 

Par contre, ils ne seront pas refoulés, car « ce n’est pas légal pour le Canada de refuser le droit d’entrer aux citoyens canadiens », a précisé M. Trudeau.

Même les voyageurs qui auront été vaccinés contre la COVID-19 à l’étranger devront présenter un test négatif à leur arrivée, et s’isoler, a prévenu l’administratrice en chef de l’agence de santé publique fédérale, la Dre Theresa Tam.

À quand la quarantaine ?

La quarantaine obligatoire pendant trois jours à l’hôtel à un coût de 2000 $ ne s’appliquerait toutefois pas aux personnes qui arrivent par voie terrestre, pour le moment.

Le gouvernement n’a toujours pas dit quand exactement cette quarantaine commencera à être imposée à la sortie des aéroports.

L’Association canadienne des snowbirds a déclaré être en faveur des tests de dépistage, mais s’oppose « fermement » à la quarantaine obligatoire à l’hôtel.

Le regroupement qui représente plus de 100 000 voyageurs est d’avis que l’isolement à la maison, comme requis actuellement, est suffisant. Mais tandis que la variante britannique de la COVID-19 se répand comme une traînée de poudre aux États-Unis, les déplacements transfrontaliers inquiètent de plus en plus les autorités.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres