/news/coronavirus
Navigation

Des élus souhaitent des barrages routiers en Estrie

Coup d'oeil sur cet article

À l'instar du premier ministre François Legault, plusieurs citoyens et élus de l'Estrie redoutent une flambée des cas de COVID-19 à cause de la semaine de relâche. Les maires de Granby et de Bromont réclament des contrôles routiers à l'entrée de la région, surtout si l’Estrie venait qu’à passer en zone orange.

C'est bien connu, le ski et le plein air sont très populaires en Estrie. Même si la plupart des adeptes respectent les règles, il y a eu de l’exagération.

«En fin de semaine dernière, il y avait une file interminable de voitures pour se rendre à la montagne. Il y a des gens qui sont passés par des terrains privés pour accéder aux pistes, ce sont des choses qu’on n’accepte pas à Bromont», a mentionné mercredi le maire Louis Villeneuve, en entrevue avec TVA Nouvelles.

Photo courtoisie / Ski Bromont

Il est inquiet à l'approche de la semaine de relâche, d'autant plus que l'Estrie est sur la voie de retourner en zone orange.

«Si on revient en zone orange, je vais demander le déploiement de barrages routiers parce qu’on ne veut pas revivre ce qu’on a vécu cet automne avec tout le monde des zones rouges qui venaient dans nos restaurants», a ajouté le maire Villeneuve.

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a indiqué mercredi que toutes les options étaient sur la table. L'industrie touristique des Cantons-de-l'Est risque de devoir s'adapter si le gouvernement décide de contrôler l'accès aux régions.

«Est-ce que ça aura un impact? Peut-être», a indiqué le directeur du Zoo de Granby, Paul Gosselin. Mais une grande proportion de notre clientèle provient de la région immédiate et le nombre de personnes sur le site est limité.»

M. Gosselin est persuadé que les Estriens seront au rendez-vous, surtout qu'à partir de samedi les pavillons intérieurs seront accessibles.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres