/entertainment/music
Navigation

Un disque platine pour Harmonium symphonique

«C’était audacieux, mais ç’a fonctionné», affirme Nicolas Lemieux

Nicolas Lemieux, Serge Fiori et Madeleine Careau posent avec le disque platine attribué à Histoires sans paroles – Harmonium symphonique.
Photo courtoisie Nicolas Lemieux, Serge Fiori et Madeleine Careau posent avec le disque platine attribué à Histoires sans paroles – Harmonium symphonique.

Coup d'oeil sur cet article

Les albums ne se vendent plus ? N’allez pas dire ça à Serge Fiori et aux artisans du projet Harmonium symphonique qui vient d’être récompensé d’un disque platine pour avoir franchi le cap des 80 000 exemplaires vendus.

À une époque où on peut faire un numéro 1 en écoulant à peine quelques milliers d’exemplaires d’un album, en vendre autant en moins de deux mois tient certainement de l’exploit.

Le producteur et président de GSI Musique, Nicolas Lemieux, a eu du flair quand il a décidé de marier la musique du légendaire groupe québécois avec l’Orchestre symphonique de Montréal, sous la direction de Simon Leclerc, et de vendre le produit final via un site web, en esquivant les plateformes d’écoute en ligne et les magasins.

L’OSM lors de l’enregistrement de l’album.
Photo d'archives
L’OSM lors de l’enregistrement de l’album.

« C’était audacieux, mais ç’a fonctionné », se réjouit Nicolas Lemieux, heureux de constater que les nostalgiques d’Harmonium ont répondu présent.

« On sait qu’il y a beaucoup de fans d’Harmonium, mais je pense qu’on est allé plus loin. C’est un produit exceptionnel qui a touché beaucoup les gens », analyse M. Lemieux.

  • Écoutez la chronique culturelle d’Anaïs Guertain-Lacroix à l’émission de Pierre Nantel sur QUB radio:

Au tour de Marie-Élaine Thibert

L’engouement ne se dément pas. Depuis que la certification platine a été obtenue, le 26 janvier, le nombre d’exemplaires vendus d’Histoires sans paroles – Harmonium symphonique a surpassé les 90 000.

Des chiffres qui font rêver d’autres artistes. Nicolas Lemieux affirme avoir des projets symphoniques à son agenda « jusqu’en 2029 ».

Mais est-ce que le modèle de vente par le truchement unique d’un site web peut être réutilisé avec succès pour d’autres artistes ? Nicolas Lemieux est prêt à tenter le coup et le prochain cobaye sera Marie-Élaine Thibert, actuellement en enregistrement de son prochain album.

Celui-ci ne sera disponible ni sur Spotify, ni sur Apple Music, ni en magasin.

« Je lui ai dit : on va oser, on va offrir quelque chose de beau à tes fans. Ça va être un produit différent. »

Après l’album, le spectacle

Par ailleurs, Harmonium symphonique connaîtra aussi une vie sur scène quand la pandémie sera chose du passé. 

Sans entrer dans les détails, Nicolas Lemieux a confirmé qu’un projet en ce sens trônait sur sa planche à dessin et qu’il compterait sept chapitres. « Beaucoup de choses sont sur la table entre 2022 et 2026 », dit-il. 

« On va faire triper le monde, poursuit-il. Je reçois tellement de courriels de gens qui veulent le voir en spectacle. »