/entertainment/music
Navigation

L’amour sous toutes ses formes avec l’OSM

L’Orchestre symphonique interprète Tchaökovski, Bernstein et Wagner

L’amour sous toutes ses formes avec l’OSM
Photo courtoisie Antoine Saito

Coup d'oeil sur cet article

L’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) propose, à quelques heures de la Saint-Valentin, un concert en webdiffusion consacré au thème de l’amour.

Sous la direction du chef invité Alexander Shelley, le concert Amours symphoniques, de Tchaïkovski à Bernstein, est présenté ce soir, à partir de 19h, et jusqu’au 23 février.

L’OSM interprétera l’ouverture de l’opéra Roméo et Juliette de Tchaïkovski, la Sérénade pour violon solo, cordes, harpe et percussions de Leonard Bernstein et le Prélude et le Liebestod de Tristan und Isolde de Wagner.

L’ouverture de Roméo et Juliette aborde les émotions primaires et les passions de l’amour.

La Sérénade pour violon solo, cordes, harpe et percussion de Bernstein raconte un dîner où des philosophes de la Grèce antique parlent des vertus de l’amour. Le compositeur américain a écrit cette oeuvre, inspirée du Banquet de Platon, en Europe. Cette pièce mettra en vedette le violoniste Andrew Wan.

Le concert, enregistré le 19 novembre dernier à la Maison symphonique, se terminera avec l’amour absolu avec le Prélude et le Liebestod de l’opéra Tristan et Isolde.

Le chef Alexander Shelley est le directeur musical de l’Orchestre du Centre national des Arts du Canada (CNA). Les billets sont en vente sur le site de l’OSM.