/news/coronavirus
Navigation

Le ministre de la Santé se protège avec deux masques

Recommandée aux États-Unis mais pas ici, la mesure sera étudiée, affirme Arruda

Christian Dubé
Capture d'écran TVA Nouvelles Le ministre de la Santé, Christian Dubé, portait deux masques jeudi lorsqu’il est venu répondre aux questions des journalistes, en conférence de presse à l’Assemblée nationale.

Coup d'oeil sur cet article

Tant qu’il ne sera pas vacciné, le ministre Christian Dubé préfère redoubler de prudence en portant deux masques plutôt qu’un, même si la Santé publique n’en fait pas une recommandation actuellement.

« On n’est jamais trop prudent », a fait valoir jeudi le ministre de la Santé, Christian Dubé, qui avant de faire le point sur la pandémie en conférence de presse, a retiré sous les regards des journalistes, les deux masques qu’il portait.

Il s’agissait cette fois-ci d’un couvre-visage aux couleurs du Carnaval de Québec, qui se déroule jusqu’à dimanche, superposé à un masque chirurgical.

M. Dubé s’est amusé à dire qu’un aussi « beau masque » l’aidait à mettre « un peu de couleur » dans sa vie chargée, qui l’amène à multiplier les déplacements et les rencontres.

« Je ne suis pas encore assez vieux pour me faire vacciner, alors je prends le maximum de protection que je peux avoir », a expliqué plus sérieusement le ministre.

Le port du double masque fait les manchettes un peu partout à travers le monde, surtout depuis l’apparition des nouvelles versions plus transmissibles de la COVID-19.

Recommandé aux États-Unis

L’immunologue et conseiller principal du président américain Joe Biden, le Dr Anthony Fauci, fait partie de ceux qui plaident en sa faveur. 

Dans un rapport publié mercredi, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), la principale agence fédérale des États-Unis en matière de protection de la santé publique, lui donnent raison.

Selon les analyses menées en laboratoire par le CDC, le port d’un masque en tissu par-dessus un masque chirurgical jetable permettrait de réduire de 95 % l’exposition aux aérosols hautement infectieux de nouveaux variants du virus.

« Possible » dit Arruda

Interrogé à savoir si le Québec envisageait d’imiter les Américains en recommandant le double masque, le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, a indiqué qu’il allait étudier la question avec ses experts.

« On évalue actuellement la situation. Il faut voir sur quelle base c’est fait. Et je ne dis pas que ce ne serait pas quelque chose qui serait possible », a dit le Dr Arruda.

« Dans certaines situations, par contre, pour nos travailleurs de la santé, dans les milieux de travail, etc., ça va demeurer le masque de procédure, pas nécessairement en double », a-t-il ajouté, en rappelant que la Santé publique a récemment révisé son avis par rapport au masque de type N95, qui est désormais obligatoire en zone chaude.

« On va regarder ça avec nos experts, la recommandation du CDC », a-t-il conclu.

« Vous me demandez, sur une base personnelle, si je trouve une bonne idée des fois de doubler le masque dans certaines circonstances ? Moi, j’y crois et c’est pour ça que je le fais le plus souvent possible », a renchéri à ses côtés le ministre Dubé.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres