/qubradio
Navigation

Maltraitance des aînés: «Je serai imputable», s’engage la ministre Marguerite Blais

GEN-Conférence de presse concernant l'offre de services de soutien à domicile au Québec
Photo Agence QMI, Mario Beauregard Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

Coup d'oeil sur cet article

La ministre québécoise responsable des Aînés et des Proches aidants Marguerite Blais assure que l'on embauchera plus d’inspecteurs, pour éviter les histoires d’horreur comme celle du Manoir Liverpool.

• À lire aussi: Où étaient les enfants des aînés maltraités?

«Si je ne change pas les choses, je serai imputable de ces dossiers-là», a affirmé Marguerite Blais au micro de Richard Martineau à QUB radio, jeudi matin.

La ministre s’engage également à embaucher, au printemps, plus d’inspecteurs pour vérifier la qualité des services dans les résidences privées pour personnes âgées (RPA).

Actuellement, on compte 17 enquêteurs pour la maltraitance animale au Québec, mais seulement 7 pour les RPA. «C’est vrai qu’il n’y a pas assez d’inspecteurs, a reconnu Mme Blais. Ça indigne aussi la population.»

«Ce n’est pas si simple que ça. On ne pèse pas sur un bouton et les choses changent du jour au lendemain», a précisé la ministre.  

  • Écoutez l’entrevue de Marguerite Blais au micro de Richard Martineau sur QUB radio: 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions