/news/transports
Navigation

Tramway: Lehouillier envoie une pique à Labeaume

Tramway: Lehouillier envoie une pique à Labeaume
Illustration d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Sans l’intervention du gouvernement caquiste, la question de l’interconnexion à l’ouest entre Québec et Lévis n’aurait sûrement pas été réglée par la Ville de Québec, a pointé Gilles Lehouillier.

• À lire aussi: Tramway de Québec: «Soyez patients», dit François Bonnardel

• À lire aussi: HUMANITI: un mégaprojet en péril sans le tramway

• À lire aussi: Tramway: la CAQ refuse de préciser publiquement ce qu’elle demande au maire Labeaume

C’est la petite pique lancée par le maire de Lévis à son homologue de Québec, jeudi matin, en marge d’un point de presse. 

«Je vous rappelle qu’il y a à peine un an, la Ville de Québec n’avait rien pour nous au niveau de l’interconnexion entre les deux rives. On faisait partie des banlieues qui n’auraient pas été desservies. Le maire de Québec a toujours dit, il y a quelques années, et ce qu’il criait sur tous les toits, c’est: “Moi, l’interconnexion entre Québec et Lévis, je ne m’occupe pas de ça, je m’en balance.”»  

D’après M. Lehouillier, «il a fallu une intervention du gouvernement pour dire: “Vous allez faire l’interconnexion Québec-Lévis et vous allez ajouter des voies réservées pour [les bus de] Lévis” [...] Il a fallu qu’on ait un nouveau gouvernement de la CAQ pour qu’ils mettent le pied à l’étrier, et ils ont dit: “On veut que le tramway débouche quelque part.”» 

François Moisan, attaché de presse du maire Labeaume, n’a pas voulu réagir à ces propos.  

Parts modales

D’autre part, Gilles Lehouillier a partagé son analyse de la situation actuelle tout en se défendant de vouloir s’immiscer dans le débat sur la desserte des banlieues de Québec réclamée avec insistance par le gouvernement Legault. 

«À Lévis, on aurait bien aimé faire plus de voies réservées sur le boulevard Guillaume-Couture, a-t-il illustré. Le gouvernement nous a dit: “Non, telle section de voies réservées n’est pas justifiée.” Ils ont leurs règles en termes d’achalandage et de transfert de parts modales. Ce que je décode, c’est que le gouvernement doit être préoccupé par le transfert des parts modales au niveau du tramway.»  

Le maire de Lévis s’est par ailleurs félicité de constater «qu’il y a un consensus qui semble se dégager» chez la CAQ et chez les libéraux provinciaux pour la réalisation du tunnel Québec-Lévis.