/news/education
Navigation

Un Palmarès des cégeps revu et amélioré

La performance des établissements dont la diplomation surpasse les attentes est désormais mieux reconnue.

Coup d'oeil sur cet article

Chères lectrices,

Chers lecteurs,

Nous sommes particulièrement fiers de vous offrir cette deuxième édition du Palmarès des cégeps du Journal, dans une mouture revue et améliorée. 

L’an dernier, la première édition de ce classement avait permis de comparer le taux de diplomation de 52 établissements collégiaux dans 13 programmes préuniversitaires et techniques. Il s’agissait d’un exercice de transparence inédit qui permettait de distinguer les cégeps les plus susceptibles de faire diplômer leurs étudiants de ceux qui l’étaient moins.     

Consultez samedi notre outil interactif
Consultez samedi notre outil interactif

Hautement d’intérêt public – après tout, les Québécois consacrent près de 2 G$ par année au réseau collégial – cet exercice comportait néanmoins des limites, dont une plus importante: comment comparer équitablement un cégep qui ne sélectionne que les meilleurs finissants du secondaire avec un établissement qui accueille les étudiants les plus faibles?  

Nous avons reçu plusieurs suggestions d'experts et d’acteurs du réseau collégial et nous les avons écoutées: l’édition 2021 du Palmarès des cégeps répond à cette préoccupation et permet de comparer encore mieux les établissements collégiaux entre eux.     

  • Écoutez la journaliste Daphnée Dion-Viens ici:   

L’effet cégep: une nouvelle mesure

Avec la collaboration de Catherine Haeck, professeure spécialisée en économie de l’éducation à l’UQAM, et d’une équipe de scientifiques de données de la firme Fluxion, nous avons développé ce nouveau classement qui établit une relation entre la moyenne que les étudiants avaient à la fin du secondaire et le taux de diplomation que leur cégep affichait une fois leurs études terminées.

Un cégep qui obtient un fort taux de diplomation avec des étudiants qui étaient initialement plus faibles voit ainsi ses efforts reconnus, alors qu’un établissement qui accueillait les étudiant les plus forts, mais dont le taux de diplomation est inférieur aux attentes voit son classement être affecté négativement. C’est ce qu’on appelle «l’effet cégep», c’est-à-dire l’influence qu’un établissement a sur la réussite de ses étudiants, peu importe leur potentiel initial. 

Nous avons consulté plusieurs experts qui ont salué cette innovation. L’édition 2021 du Palmarès des cégeps du Journal permet de tirer des conclusions encore plus pointues sur la performance de 52 établissements collégiaux dans les trois programmes préuniversitaires et les dix programmes techniques accueillant le plus d’étudiants. 

Dans notre outil web, vous retrouverez un palmarès pour chacun de ces programmes d’études. Les établissements sont classés en fonction de leur «effet cégep»: ceux qui obtiennent un taux de diplomation supérieur aux attentes se retrouvent en haut du classement et ceux dont le rendement est inférieur aux attentes apparaissent en queue de peloton.  

Il est toujours possible de comparer les cégeps sur la seule base de leur taux de diplomation. Une colonne présentant leur classement en fonction de ce critère a été conservée. Par ailleurs, afin de faciliter la lecture des données et d’obtenir le portrait global de chaque cégep, nous avons regroupé les données dans des fiches individuelles présentées par région. 

Fait à signaler: la pandémie de COVID-19 n’a aucune incidence sur nos classements, puisque ceux-ci sont basés sur les plus récentes données disponibles au ministère de l’Éducation, soient celles de 2018.

Demandes d’admission

À deux semaines de la date limite pour déposer une demande d’admission au cégep, nous sommes convaincus que cette nouvelle mouture du Palmarès du Journal saura répondre aux attentes des étudiants, de leurs parents et de toutes les personnes intéressées par la performance du réseau de l’éducation. Nous souhaitons en faire un rendez-vous annuel et entendons continuer d'en raffiner la méthodologie dans le futur.

Bonne lecture!