/news/coronavirus
Navigation

Le CHSLD Herron veut le report de l’enquête

38 résidents sont morts en 10 jours durant la pandémie

Coup d'oeil sur cet article

La fille d’un nonagénaire décédé au CHSLD Herron de Dorval ne décolère pas que les propriétaires aient demandé le report de l’enquête publique du coroner, qui doit débuter lundi matin, le temps de savoir si des accusations criminelles seront déposées contre eux.

• À lire aussi: Hécatombe au CHSLD Herron: les audiences débutent lundi

• À lire aussi: Enquête publique: les familles ont de grandes attentes envers le coroner

« Ils [disent] qu’ils n’auront pas un procès juste s’il y a finalement des accusations criminelles contre eux. Je me suis dit : “Crois-tu vraiment, dans ton cœur, que le traitement réservé à tes résidents a été juste ?” » lance Moira Davis.

  • Écoutez l'entrevue du coroner en chef adjoint du Québec, Luc Malouin, avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

De la Saskatchewan où elle vit, elle garde un mince espoir que cette enquête publique du coroner fasse la lumière sur les derniers moments de vie de son père, Stanley Pinnell, 96 ans.

Les audiences concernant le drame survenu au CHSLD Herron, où 38 résidents sont morts en 10 jours dans des conditions horribles, doivent débuter lundi matin au palais de justice de Montréal.

Or, la gestionnaire Samantha Chowieri et le directeur général, Andrei Sabin Stanica, ont demandé leur report en attendant de savoir si le Directeur des poursuites criminelles et pénales déposera des accusations en lien avec les morts rapportées pendant la pandémie. 

  • Écoutez le commentaire de Pierre Nantel sur LCN et QUB radio:  

Non-publication ?

Si ces demandes sont rejetées, ils exigeront la non-publication et la non-diffusion des audiences de l’enquête. Une décision devrait être rendue lundi.

Ultimement, l’enquête présidée par la coroner Géhane Kamel doit plus largement faire la lumière sur les décès survenus dans des milieux d’hébergement au cours de la crise sanitaire. 

Suivront des audiences concernant cinq autres centres d’hébergement et de soins de longue durée, une résidence ainsi qu’un « volet national sur la gestion de la pandémie dans les CHSLD. »

C’est que « personne ne mérite de mourir comme ça », martèle Mme Davis.

Plusieurs familles, comme la sienne, espèrent obtenir des réponses à leurs questionnements, estime-t-elle. 

« Est-ce que mon père est mort à cause de la négligence ? De la COVID-19 ? Ou les deux ? Comment ont été ses derniers jours ? » se demande-t-elle encore aujourd’hui.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres