/news/coronavirus
Navigation

Ottawa accusé d’empêcher les provinces d’acheter leurs propres vaccins

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister
Photo d'archives, Agence QMI Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, a accusé dimanche le gouvernement Trudeau de s’être entendu avec les grandes compagnies pharmaceutiques pour qu’elles ne puissent pas vendre des vaccins directement aux provinces.

En entrevue à Global News, le premier ministre conservateur a affirmé que la ministre fédérale de l’Approvisionnement, Anita Anand, avait menti lorsqu’elle a déclaré le mois dernier que les provinces étaient libres de négocier directement avec les géants pharmaceutiques pour l’acheminement de doses contre la COVID-19. 

  • Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:  

«Ma réponse est que la ministre a totalement tort et que nous pouvons certainement vous fournir de nombreuses preuves de notre travail en contact avec les différentes entreprises avec lesquelles le gouvernement fédéral a signé», a pesté Brian Pallister.

Il a fait ces commentaires alors que la campagne de vaccination au Canada accuse un sérieux retard depuis quelques semaines par rapport à d’autres pays développés.

Pour faire débloquer le processus, M. Pallister assure que son gouvernement a joint les principaux producteurs de vaccin contre la COVID-19, soit Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson.

«Ils nous ont tous dit qu’ils n’allaient pas nous vendre parce que cela fait partie de l’accord qu’ils ont conclu avec le gouvernement fédéral», a-t-il rapporté.

  • Écoutez l'entrevue du Dr. Amir Khadir avec Sophie Durocher sur QUB Radio :

Sur la même chaîne de télévision, le ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc, a laissé entendre que les propos du premier ministre du Manitoba étaient inexacts.

Rien dans les contrats que le fédéral a passés avec les grands laboratoires pharmaceutiques n’empêche les provinces d’opter pour une stratégie parallèle, a-t-il souligné.

«Nous ne pensons pas nécessairement que ce soit la façon la plus cohérente d’aborder le problème, mais nous ne sommes certainement pas en mesure de bloquer quelqu'un qui veut essayer», a soutenu le ministre libéral.

Malgré les retards dans la livraison de vaccins, le gouvernement Trudeau maintient que les Canadiens qui souhaitent être inoculés pourront tous l’être d’ici septembre.

Quant au Manitoba, la province a déjà fait savoir cette semaine qu’elle avait signé un contrat avec Providence Therapeutics pour l’acheminement de 2 millions de doses lorsque le vaccin de l’entreprise, qui en est encore aux essais cliniques, sera prêt.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres