/entertainment/tv
Navigation

TVA Nouvelles Québec: des banlieues mieux couvertes

​Le bulletin de nouvelles régionales durera 60 minutes

Marc-Antoine Bernier dans les nouveaux décors de TVA, aménagés en vue du passage du bulletin de nouvelles au format de 60 minutes.
Photo Didier Debusschère Marc-Antoine Bernier dans les nouveaux décors de TVA, aménagés en vue du passage du bulletin de nouvelles au format de 60 minutes.

Coup d'oeil sur cet article

Le directeur de l’information de TVA-Québec promet que le passage du bulletin de nouvelles régionales d’un format de 30 à 60 minutes, à compter de lundi soir, permettra de couvrir plus de sujets et d’aller voir ce qui passe dans les banlieues de la capitale nationale.

« Il y aura plus de faits divers, ce qu’on faisait moins, et on couvrira davantage ce qui passe en périphérie de Québec et du centre-ville – la Côte-de-Beaupré, Portneuf, la Beauce. On suivait un peu moins ce qui s’y passait », indique Marc-Antoine Bernier.

Quant aux sports et à la culture, ils ne risqueront plus d’être évincés du TVA Nouvelles Québec lors des journées riches en actualités.

« Le plan, c’est de leur donner davantage de place tous les jours. Nous voulons mettre de l’avant les personnalités de Stéphane Turcot, Nathalie Clark et Pascale Robitaille », dit M. Bernier, pour qui une demi-heure d’informations quotidiennes, « c’était trop peu pour une région comme celle de Québec ».

Entrevues et chroniqueurs

Évidemment, il y aura des incontournables. À l’instar des Rolling Stones qui terminent rarement un concert sans jouer (I Can’t Get No) Satisfaction, un bulletin de nouvelles dans la capitale ne peut évacuer des enjeux cruciaux comme le tramway, le 3e lien et l’élection municipale qui aura lieu cet automne.

Sans compter la COVID-19 et ses nombreux dommages collatéraux.

La demi-heure supplémentaire, de 17 h 27 à 18 h, permettra d’approfondir ces sujets grâce à des entrevues plus longues et l’apport des chroniqueurs qui seront invités à venir donner leur opinion.

Certains, en provenance du Journal, devraient revenir plus souvent, comme Antoine Robitaille et Karine Gagnon. Des personnalités de la région de Québec sont aussi dans la ligne de mire de TVA.

« Nous avons communiqué avec des gens pour sonder leur intérêt. Je ne veux pas les nommer à ce moment-ci. Ça se fera selon l’actualité, car ce ne sont pas des gens qui vont être appelés à commenter l’actualité tous les mardis, par exemple », avance Marc-Antoine Bernier.


♦ Le TVA Nouvelles Québec sera animé conjointement par Pierre Jobin et Julie Couture. Cette dernière sera cependant absente, pour des raisons familiales, pour un certain temps. C’est Andrée Martin qui la remplacera.

♦ Pour le moment, le prolongement des nouvelles n’a pas provoqué d’ajouts de postes. « Nous allons évaluer l’impact sur la charge de travail », indique Marc-Antoine Bernier.