/news/coronavirus
Navigation

Herron : «c’était comme un camp de concentration»

Coup d'oeil sur cet article

Presque un an après la mise au jour de l’histoire du CHSLD Herron de Dorval, le journaliste Aaron Derfel, qui avait révélé la tragédie qui s’était déroulée dans cet établissement privé, a encore du mal à trouver les mots pour parler de l’horreur qui lui a été rapportée. 

• À lire aussi: Les représentants du CHSLD Herron veulent collaborer, mais pas tout de suite

«C’était comme un camp de concentration», se remémore le journaliste spécialisé en santé en entrevue à 100% Nouvelles.

«Il y avait des résidents retrouvés dans leurs excréments, qui n’avaient pas bu depuis une semaine, sans nourriture», se souvient-il.

Pire encore, des bénéficiaires ont été retrouvés morts dans leur lit.

«C’était incroyable...»

Il se souvient qu’à ce moment, la plupart des employés avaient déserté l’endroit, soit parce qu’ils étaient malades, en quarantaine, ou qu’ils avaient peur.

«C’est la chose la plus tragique. On savait qu’il y avait des éclosions dans les CHLSD, mais Herron, c’était différent. Il y a eu des décisions prises par les préposés aux bénéficiaires et les infirmières de quitter leur poste. Ça soulève des questions de nature criminelle», croit-il.

  • Écoutez l'entrevue du coroner en chef adjoint, Luc Malouin, avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

M. Derfel juge que l’enquête publique qui débute aujourd’hui permettra de faire la lumière sur ce qui s’est produit dans ce centre d’hébergement, mais qu’il en faudra plus pour changer les choses.

«Est-ce qu’il y a une volonté politique de vraiment changer les choses? Je sais que M. Legault a engagé 7000 personnes comme préposées aux bénéficiaires, mais il y a encore des problèmes de listes d’attente et des problèmes structurels. Il faudra une volonté politique en plus des recommandations», conclut-il.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres