/entertainment/stage
Navigation

Les coulisses de la création

Le TNM propose un documentaire en webdiffusion

Jorane, Rachel Graton et Éric Robidoux dans le laboratoire «Le roman de monsieur Molière» du Théâtre du Nouveau Monde.
Photo Yves Renaud Jorane, Rachel Graton et Éric Robidoux dans le laboratoire «Le roman de monsieur Molière» du Théâtre du Nouveau Monde.

Coup d'oeil sur cet article

Avant de présenter, à l’automne 2022, Le roman de monsieur Molière, le Théâtre du Nouveau Monde invite les amateurs de théâtre à plonger dans les coulisses de la création.

Ce laboratoire-documentaire est présenté en webdiffusion du 19 février au 7 mars. Il ne s’agit pas d’une lecture de la pièce.

Jorane, Rachel Graton et Éric Robidoux dans le laboratoire «Le roman de monsieur Molière» du Théâtre du Nouveau Monde.
Photo Yves Renaud

«C’est un documentaire de 90 minutes où on montre aux futurs spectateurs comment on prépare un spectacle et de quelle façon les acteurs abordent leurs personnages. C’est très cinématographique, très dynamique et très imagé», a expliqué Lorraine Pintal, metteuse en scène, qui cosigne la réalisation de cette webdiffusion avec Robin Pineda Gould.

Le roman de monsieur de Molière est une œuvre peu connue sur la vie de Molière écrite par l’écrivain russe Mikhaïl Boulgakov et qui n’a jamais été montée au Québec.

Éric Robidoux personnifiera Molière et Jean-François Casabonne se glissera dans la peau de l’écrivain russe. Jean Marchand, Rachel Graton, Mylène St-Sauveur, Karine Gonthier-Hyndman et Jean-Philippe Perras complètent la distribution.

En parallèle

«C’est la vie de Molière de la naissance de l’Illus-tre théâtre jusqu’à sa mort, à l’âge de 51 ans. Ses liens avec la royauté, ses relations avec Racine, Corneille et La Fontaine, ses amours et la vie de sa troupe de théâtre», explique Lorraine Pintal.

Et c’est raconté par Mikhaïl Boulgakov, dont Molière était le héros. L’écrivain russe a été victime de censure avant de voir ses oeuvres être publiées.

«Boulgakov ajoute une dimension en parlant de sa nature d’auteur dans la société russe de l’époque avec les problèmes de censure et d’endoctrinement du régime stalinien. Il fait des liens avec Louis XIV. La différence, c’est que Molière a eu une troupe de théâtre, ce que Boulgakov n’a jamais eu. Ça va plaire autant à ceux qui sont familier avec Molière qu’à ceux qui ne le connaissent pas», a-t-elle fait savoir.

Lorraine Pintal précise qu’elle a situé sa mise en scène dans la modernité tout en respectant l’époque et avec un souci de modernité. Le roman de monsieur Molière n’a jamais été monté au Québec. 

Et c’est raconté par Mikhaïl Boulgakov, un écrivain qui a été victime de censure.

«Il ajoute une dimension avec sa nature d’auteur à l’intérieur du régime stalinien. Ça va plaire tant à ceux qui sont familiarisés avec Molière qu’à ceux qui ne le connaissent pas», a-t-elle fait savoir.

Les billets pour ce laboratoire sont en vente sur le site du TNM.