/world/pacificasia
Navigation

Le Kazakhstan, 1er pays à autoriser le vaccin Spoutnik V produit localement

Le Kazakhstan, 1er pays à autoriser le vaccin Spoutnik V produit localement
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Nur-Sultan | Le Kazakhstan est le premier pays à avoir homologué une production nationale du vaccin anti-COVID-19 russe Spoutnik-V, a annoncé mardi la société le produisant, un type de partenariat que Moscou veut multiplier à travers le monde. 

La société Complexe pharmaceutique de Karaganda «s'est vu délivrer le certificat» pour la production du vaccin Spoutnik V le 15 février par le ministère de la Santé kazakh, a-t-elle indiqué dans un communiqué publié sur Telegram.

Cette ex-république soviétique d'Asie centrale va ainsi devenir le premier pays à déployer un vaccin Spoutnik V produit localement, a indiqué à l'AFP un porte-parole du Fonds souverain russe (RDIF), qui a participé à la mise au point du vaccin.

Le Complexe pharmaceutique de Karaganda doit livrer les 90 000 premières doses de Spoutnik V pour le Kazakhstan, un pays de 19 millions d'habitants, vers fin février. L'ex-république soviétique a déjà autorisé et importé des doses du vaccin russe produite en Russie.

Les autorités russes ont indiqué que leur but était de passer des accords de production à travers le monde, plutôt que d'exporter des vaccins, faute de capacités suffisantes pour satisfaire la demande nationale, prioritaire, et internationale.

Selon le RDIF, le Brésil, l'Inde et la Corée du Sud pourraient suivre le Kazakhstan.

Baptisé Spoutnik V, en référence au premier satellite soviétique, ce vaccin à deux doses a longtemps été accueilli avec scepticisme dans le monde, notamment parce qu'il n'avait pas atteint la phase finale des essais au moment de son annonce en grande pompe par les autorités.

Début février, une étude publiée par la revue médicale The Lancet, validée par des experts indépendants, a cependant établi l'efficacité du vaccin russe à 91,6 % contre les formes symptomatiques de la COVID-19.

Les autorités kazakhes comptent par ailleurs lancer en mars une campagne de vaccination avec un vaccin kazakh, le QazCovid-in avec pour objectif de vacciner six millions d'habitants d'ici la fin de l'année.

Le Kazakhstan a officiellement enregistré à ce jour 203 259 cas de coronavirus, dont 2540 décès.