/investigations
Navigation

Ottawa assouplit ses règles d’immigration

Plus de 27 000 nouvelles demandes seront étudiées

FILES-CANADA-IRAN-UKRAINE-AVIATION-INVESTIGATION
Photo d’archives Le gouvernement de Justin Trudeau (photo) a diminué ses critiques afin d’accueillir plus d’immigrants au Canada. Plus de 27 000 candidatures seront analysées.

Coup d'oeil sur cet article

Ottawa a décidé d’assouplir de façon inattendue les règles d’acceptation de près de 30 000 immigrants qualifiés déjà présents au Canada pour la plupart.

Le ministère fédéral de l’Immigration a ouvert toutes grandes les portes de son système de tirage au sort, appelé Entrée express, en annonçant qu’il avait accepté samedi dernier d’étudier d’un coup 27 332 nouvelles demandes de résidence permanente, tout en réduisant le score minimal exigé selon son système de pointage.

Ottawa cherche ainsi à combler une partie de la baisse marquée de l’immigration en 2020, en ciblant des personnes déjà au pays, donc qui ne sont pas affectées par des restrictions de déplacement liées à la COVID-19.

Pas au Québec

Précisons que cette mesure ne vise pas les gens qui souhaitent obtenir un statut d’immigrant permanent au Québec. En effet, la province gère son propre système et n’a pas suivi l’exemple d’Ottawa.

La décision du fédéral a surpris les spécialistes en immigration au Canada anglais.

« Cette ronde [de tirage au sort] est non seulement remarquable en raison du grand nombre d’invitations émises, mais aussi à cause du plus bas pointage exigé », a souligné l’avocate torontoise Nandi A. O. Deterville sur son blogue.

Le système Entrée express demande que les immigrants qualifiés obtiennent, pour être admissibles au tirage au sort, un certain score minimal établi d’après leur situation personnelle, leur formation scolaire et leurs compétences. Le pointage le plus bas jamais exigé jusqu’à maintenant avait été de 199 en mai 2017. Samedi dernier, il était de seulement 75.

Travail et impôts

Le ministère de l’Immigration a précisé que la mesure s’applique seulement à la catégorie « Expérience canadienne » du système Entrée express. Les immigrants admissibles à ce groupe doivent compter au moins une année d’expérience de travail au Canada et avoir déjà payé des impôts au pays.

Une proportion de 90 % des candidats admissibles vivent déjà ici. 

« Ces personnes qui aspirent à devenir Canadiens [...] possèdent des compétences valables et sont bien impliquées dans leurs communautés », a souligné le ministre de l’Immigration, Marco Mendicino.

Nombre d’immigrants en 2020

Au Canada

  • Prévu : 341 000
  • Réel : 184 000

Au Québec

  • Prévu : entre 43 000 et 44 500
  • Réel : 30 500

Sources : les ministères de l’Immigration canadien et québécois