/news/coronavirus
Navigation

Réouverture des salles à manger: un plan immédiat réclamé par les restaurateurs

Réouverture des salles à manger: un plan immédiat réclamé par les restaurateurs
AFP

Coup d'oeil sur cet article

«Sauvez les restos, M. Legault!» lance l’Association des restaurateurs du Québec (ARQ), qui souhaite que le gouvernement offre un cadre «prévisible et structuré» de la réouverture des restaurants dans toutes les régions du Québec.

• À lire aussi: Assouplissement du confinement: voici ce qui pourrait être annoncé ce soir

• À lire aussi: Saint-Valentin: un week-end très occupé pour les restaurateurs

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

C’est par l'entremise d’une campagne de mobilisation que l’organisation tentera de faire entendre la voix de ses membres.

Celle-ci se traduira par l’envoi de centaines de cartes postales au premier ministre François Legault et aux députés des différentes régions, ainsi que par la signature d’une pétition en ligne sur la plateforme Change.org.

  • Écoutez l’entrevue d’Hugues Philippin, propriétaire du restaurant Chic Alors! à Québec et vice-président de l’Association Restauration Québec

«On ne cherche pas du tout à confronter le gouvernement ou à s’opposer aux efforts qui doivent être faits pour endiguer la pandémie. C’est simplement qu’on ne sent pas qu’on a eu toute l’écoute et l’aide que l’on méritait dans les derniers mois», explique François Meunier, vice-président aux affaires publiques et gouvernementales de l’ARQ, contacté par Le Journal.

«Ce n’est plus possible» 

L’association souhaite donc qu’un plan de réouverture «prévisible et structuré» soit mis sur pied pour faire savoir aux membres de l’industrie qu’on ne les a pas oubliés et pour leur permettre d’être prêts lorsque le moment viendra. 

«Personne ne va déchirer sa chemise si le gouvernement nous dit qu’on devra attendre après la relâche scolaire. Mais qu’on ne nous dise pas qu’on doit être encore fermé jusqu’au mois de juin, ce n’est plus possible!» souligne M. Meunier. 

Ce plan devra également inclure une «aide directe» pour les restaurateurs, que leur établissement soit ouvert ou non, croit l’organisation. Et pas sous forme de prêts, réclame-t-elle. 

«Un programme de subvention modulé selon la baisse de revenu, ajouté aux ventes d'une réouverture des salles à manger, permettra finalement aux gestionnaires de rembourser les nombreux prêts gouvernementaux contractés depuis le début de la pandémie», écrit l’ARQ dans un communiqué publié mardi matin. 

Espoir

Alors que les salles à manger sont demeurées fermées dans la majorité des régions du Québec pendant 7 des 11 derniers mois, les pertes dépassent les 5 milliards de dollars, affirme M. Meunier. 

Pourtant, rappelle-t-il, le Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique, avait lui-même confirmé, en décembre, que les établissements de restauration ne figuraient pas parmi les milieux d'éclosion. 

«L’ouverture en zone orange demeure complexe, les assouplissements ne sont pas extraordinaires. Mais, au moins, ça nous donne un espoir de reprise de la vie normale», conclut le porte-parole de l’ARQ.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres