/news/provincial
Navigation

COVID-19: d’autres activités réconfortantes pour la semaine de relâche à Québec

Le maire de Québec, Régis Labeaume, et la directrice générale adjointe de la Ville, Chantale Grégoire
Photo Stevens LeBlanc Le maire de Québec, Régis Labeaume, et la directrice générale adjointe de la Ville, Chantale Grégoire

Coup d'oeil sur cet article

Même si la région de la Capitale-Nationale se trouve encore en zone rouge, Régis Labeaume promet que «vous ne serez pas déçus de passer la semaine de relâche à Québec».

• À lire aussi: Zone rouge prolongée: un autre coup dur dans la grande région de Québec

• À lire aussi: Lehouillier ne comprend pas que les restaurants soient encore fermés en Chaudière-Appalaches

Mercredi après-midi, le maire a annoncé la tenue d’autres activités «réconfortantes» pour permettre aux enfants de s’amuser malgré le contexte de pandémie. «On fait pour le mieux. On travaille fort. La relâche sera différente cette année, a mentionné le maire de Québec. On a l’impression qu’on est capables d’émerveiller les enfants et les parents.» 

Le maire de Québec, Régis Labeaume, et la directrice générale adjointe de la Ville, Chantale Grégoire
Photo Stevens LeBlanc

Du 25 février au 5 avril, le parcours ludique Le Jardin d’hiver, réalisé par Manif d’art, sera de retour. Les familles pourront ainsi déambuler dans huit lieux historiques «afin d’y découvrir des œuvres qui les feront voyager à travers une forêt enchantée», explique-t-on. 

Du 26 février au 8 mars, les familles pourront également se procurer gratuitement des «trousses d’activités à réaliser à la maison». Les modalités de distribution seront dévoilées ici

Lapins géants

Après la semaine de relâche, la Ville proposera l’œuvre The Intrude Family, composée de sept lapins géants illuminés, entre le 26 mars et le 5 avril, au lieu historique national Cartier-Brébeuf. Cette activité aura lieu en début de printemps plutôt qu’en janvier ou en février, à cause du grand froid qui aurait pu dégonfler les lapins géants. «Les enfants vont capoter», a anticipé Régis Labeaume, satisfait.  

Les annonces de mercredi totalisent des investissements de 313 000$. La Ville planche déjà sur des activités réconfortantes pour l’été, a répété Régis Labeaume, en assurant que la Ville disposait dans ses coffres des sommes nécessaires pour toutes ces animations.   

Tout comme l’avait dit le premier ministre Legault mardi soir, le maire a convenu qu’il y a «de la lassitude» dans la population. «C’est difficile pour les parents. Ils ne savent plus quoi faire, a-t-il affirmé. On veut aider les parents et les enfants à vivre ça.» 

En conformité avec les nouvelles directives de la Santé publique, les piscines et les patinoires seront rouvertes à Québec, à partir du 26 février, pour les activités libres. Les réservations pourront être faites en ligne à partir de 22 février, à 8h30. Les parcs et les installations sportives extérieures seront ouverts avec certaines restrictions.  

Parcours ludiques du 25 février au 5 avril   

  • Le passage Olympia (rue Saint-Jean) sera l’hôte d’un cinéma pour oreille, avec trois créations produites par Avatar.   
  • La place D’Youville accueillera Le petit théâtre des rencontres célestes, composé de 20 images inédites réalisées par le duo d’artistes Demers / Mesnard.  
  • Le parvis de l'église Saint-Roch mettra en lumière neuf dessins de Kingmeata Étidlooie, peintre et sculpteure du Nunavut.  
  • Le boulevard Langelier accueillera trois boîtes lumineuses renfermant des images, conçues par Jocelyn Philibert.  
  • À la maison Maillou (rue Saint-Louis), une œuvre vidéo et sonore sera proposée à l’extérieur, à la tombée du jour. Une réalisation de Boris Labbé, en codiffusion avec La Bande Vidéo et Manif d’art.   
  • La façade de Méduse (côte d’Abraham) accueillera une murale éphémère réalisée par l’artiste Audrée Demers Roberge, en codiffusion avec L'Œil de Poisson.   
  • Le parc de la Cétière (près de la côte de la Montagne) accueillera un tableau vidéo de l’artiste Mathieu Valade qui baignera le public dans l’illusion contemplative d’une forêt artificielle.   

Source: Ville de Québec