/news/transports
Navigation

Le tramway dans l’impasse: le gouvernement Legault planche sur son propre tracé

La plus récente mouture du projet de tramway est rejetée définitivement

Le gouvernement Legault, qui entend proposer d’ici quelques semaines sa propre version révisée du projet de tramway, n’a pas voulu préciser sa stratégie en cas de refus de la Ville de Québec.
Photo courtoisie, Ville de Québec Le gouvernement Legault, qui entend proposer d’ici quelques semaines sa propre version révisée du projet de tramway, n’a pas voulu préciser sa stratégie en cas de refus de la Ville de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Les discussions avec la Ville de Québec s’étant soldées par un échec, le gouvernement Legault planche désormais sur sa propre version du projet de tramway, a appris notre Bureau parlementaire.

• À lire aussi: Tramway: la CAQ n’a rien proposé, affirme Labeaume

• À lire aussi: Tramway de Québec: Régis Labeaume «très satisfait» des résultats du sondage

• À lire aussi: Tramway: la population «divisée», selon Gosselin

• À lire aussi: Sondage: une majorité d’appuis pour le tramway à Québec

• À lire aussi: Tramway: les élus caquistes ont «peur de se faire varloper par les radios-poubelles», dit Massé

Malgré les pourparlers menés au cours des dernières semaines, le gouvernement Legault a constaté que la Ville n’accepterait pas de modifier suffisamment son projet pour en arriver à une entente satisfaisante.

« Présentement, le gouvernement du Québec travaille sur une révision du tracé du tramway et du projet de réseau structurant pour mieux desservir les citoyens des banlieues », a fait savoir une source gouvernementale bien au fait du dossier.

Un nouveau tracé du projet concocté par le gouvernement sera ainsi présenté « au cours des prochaines semaines » à la Ville de Québec.

La semaine dernière, en conférence de presse, le maire de Québec, Régis Labeaume, a fermé la porte à toute « concession politique », ce qui aurait pesé dans la balance, selon nos informations.

On sentait d’ailleurs « depuis déjà un bon moment » que le maire semblait peu ouvert au compromis, nous dit-on.

Une prise de contrôle du bureau de projet ne serait pas envisagée pour l’instant.

« C’est toujours le projet de la Ville de Québec, mais il ne répond pas aux conditions du gouvernement et on veut qu’il soit revu », a indiqué notre source.

Le maire a déjà obtenu la confirmation que le réseau structurant verra le jour, mais pas dans sa forme actuelle.

Le tracé actuel est écarté

C’est donc dire que la plus récente mouture du projet de réseau structurant, avec des voies réservées en lieu et place du trambus, telle que présentée en juin dernier par l’administration Labeaume, est rejetée de façon définitive par le gouvernement.

Rappelons que la contribution du Québec est de 1,8 milliard $ sur un budget global maximal fixé à 3,3 milliards $. La part du gouvernement fédéral se chiffre à 1,2 milliard $.

En novembre dernier, le ministre des Transports, François Bonnardel, avait renvoyé la Ville de Québec à la table à dessin après le dépôt d’un rapport dévastateur du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) sur le projet de tramway.

M. Bonnardel avait du même coup écarté l’hypothèse d’un éventuel métro, tout en confirmant que la « colonne vertébrale » du réseau structurant serait un tramway. 

Le premier ministre François Legault avait ensuite évoqué la possibilité de raccourcir le tracé du tramway, dont les coûts ont explosé (de 2 à 3,1 milliards), afin de bonifier la desserte des banlieues.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Le débat monopolise

Le débat sur le réseau structurant a une fois de plus monopolisé une bonne partie de la période des questions, mercredi matin, au Salon bleu.

La cheffe parlementaire de Québec solidaire, Manon Massé, a notamment accusé le gouvernement de retarder volontairement le projet parce qu’une poignée d’élus caquistes de la région « ont peur de se faire varloper par les radios poubelles de Québec ». 

Ce que des élus en pensent  

« Le tramway est un projet de la Ville de Québec, dans lequel le gouvernement devrait être un partenaire, un facilitateur. C’est quand même particulier que la CAQ travaille en silo, indépendamment de la Ville. » 

— Marwah Rizqy, députée du Parti libéral

« C’est d’une arrogance incroyable. Le caucus de la CAQ de Québec se prend pour des apprentis sorciers. Ils pensent qu’ils peuvent, sur le coin d’une table, remplacer un travail d’experts qui se fait depuis une quinzaine d’années
à Québec. »

— Sol Zanetti, député de Québec solidaire

« Alors qu’on parle d’ingérence au MTQ, là on voit que le gouvernement veut s’ingérer dans les affaires de la Ville de Québec, au point de définir ce que sera le projet de réseau structurant. » 

— Joël Arseneau, député du Parti québécois